18 février 2009

Alela Diane - To Be Still

Voilà la nouvelle chanteuse folk à la mode : Alela Diane. Il faut dire qu'elle a un beau brin de voix dans la lignée d'une Joni Mitchell par exemple. Malheureusement, comme pour le premier album, j'ai un peu de mal à accrocher complètement à sa musique que je trouve trop lisse. Mais j'avoue que la belle a du talent à revendre et que ses mélodies sont assez jolies et bien ficelées. Sur ce deuxième essai, elle adopte aussi ce qui fit le succès de ses compères les Fleet Foxes : les choeurs célestes. C'est assez beau, très beau même parfois, comme ce "Age Old Blue", comme son sobre et soyeux jeu de guitare mais je suis assez réfractaire à ces quelques relents de musique celtique qui traînent parfois au détour d'un morceau. Alela ne cache pourtant pas son amour pour la musique d'un Neil Young. Et je comprends alors pourquoi je n'arrive pas à adhérer totalement à sa belle musique. Je vais peut-être faire grincer quelques dents, mais les disques de Neil Young m'ont toujours laissé sur ma faim, m'ont toujours lassé finalement. Belle sans doute mais trop lisse, trop prévisible, qui fait qu'une fois écoutée, cette musique donne l'impression qu'on en connaît par coeur déjà chaque recoin : elle manque de mystère. Pas facile alors d'y revenir. Trop classiquement folk sans doute. (Site officiel)

7/10

Chroniques :
Popnews
Magic!
Les Inrocks
NME
Bon pour les oreilles
Pitchfork

1 commentaire:

  1. Sa voix est unique ! Les non-amoureux du folk apprécient peut-être moins, mais se prélasser au coucher de soleil avec To Be Still en fond sonore, c'est vraiment une expérience de rêve. Je pense que sa voix a fait un très grand pas en avant depuis The Pirate's Gospel. Coup de cœur.

    THE MUSIC RAINBOW /
    themusicrainbow.blogspot.com
    critiques d'albums /

    RépondreSupprimer