6 juillet 2009

Danger Mouse & Sparklehorse - Dark Night Of The Soul


Après "Dark Was The Night", voici une nouvelle compilation où il est question de noir et de nuit. Mais celle-ci est un peu différente car un seul homme ou plutôt deux sont responsables des morceaux : Mark Linkous, tout d'abord, qu'on pensait un peu disparu de la circulation après le dernier disque un peu décevant de son groupe Sparklehorse et Danger Mouse, un des producteurs à la mode du moment, qui a travaillé notamment avec Gnarls Barkley et Gorillaz. A ces deux noms, il faut aussi rajouter celui de David Lynch (et oui, carrément !) qui s'est occupé de tout le côté visuel de la chose ... Bref, "Dark Night Of The Soul" est un de ces disques dont on attend beaucoup et qui, forcément déçoit un peu. Malgré le fait qu'il y ait en plus ici un paquet d'invités venus chanter les chansons du duo susnommés et non des moindres : Wayne Coyne, Iggy Pop, Frank Black, Jason Lytle, Nina Persson, James Mercer, Vic Chesnutt, Julian Casablancas, etc. Bref, pas mal de beau monde. Tout commence pourtant plutôt bien, chaque invité ayant agréablement repris à leur compte les chansons écrites par Linkous. On croirait donc plutôt entendre Flaming Lips, Super Fury Animals ou Grandaddy plutôt que Sparklehorse. Mais le morceau qui se détache encore le plus du lot est celui chanté par le leader des Strokes, Julian Casablancas. "Little Girl" est une agréable surprise et ressemble au meilleur des Strokes mais version plage. Ensuite, le disque s'épuise un peu, à part peut-être "Insane lullaby" chanté par James Mercer, le monsieur Shins. Le titre de Frank Black est vraiment caca boudin, celui d'Iggy Pop est pas mal mais un peu facile, très période "The Idiot". Enfin les titres de Linkous en duo avec Persson et Suzanne Vega sont plutôt poussifs. Donc, au final, beaucoup de beau monde pour un disque honnête, sans plus. (Site officiel)
6/10

Chroniques :
Magic
W-Fenec
La tête à Toto

6 commentaires:

  1. Et le nouveau Dangerdoom c'est pour quand ?

    RépondreSupprimer
  2. Aucune idée. J'avoue que je ne connaissais même pas l'existence de ce groupe.

    RépondreSupprimer
  3. je viens d'écouter c'est très décevant. un peu comme allier un shoegazer indé à un superproducteur :p

    RépondreSupprimer
  4. Oui, un pétard mouillé sans doute.
    Mais pas désagréable à l'oreille pour autant ...

    RépondreSupprimer
  5. Pour ma part, un superbe album dans lequel je n’attendait pas autant de belles chansons. Un des belles surprises de l’année en cours.

    RépondreSupprimer
  6. Ouais, je le considère tout de même comme le moins bon disque de Sparklehorse.

    RépondreSupprimer