13 octobre 2009

Black session de Wild Beasts le 12/10/2009


Et oui, ça faisait déjà un bail que je n'avais pas assisté à un concert rock. Depuis la dernière Route du même nom en fait ... Et bien, c'est chose réparée grâce à l'éternel tandem Soulier/Lenoir, toujours fidèles au vieux poste de radio, malgré les années, internet, les blogs, Pitchfork et tutti quanti. Encore et toujours indispensables. Mais j'en reparlerais sûrement plus largement dans un post dédié. Hier, nous fêtions déjà la 305ème black session avec les anglais de Wild Beasts, dont le dernier album a été chroniqué ici, il y a quelques semaines. Et j'avoue avoir été agréablement surpris par la musique du groupe, nettement moins "lisse" en concert que sur disque. "All The King's Men" devient par exemple une véritable tuerie en live. Même si c'est le chant de Hayden Thorpe, proche de celui d'un Billy McKenzie, qui fait en grande partie, l'intérêt de ce groupe. L'autre chanteur qui n'a pourtant pas une voix dégueulasse, n'apporte pas l'émotion et la folie dont cette musique a besoin pour se transcender. Ils arrivent ainsi toujours à éviter de sombrer dans le kitsch, malgré leur inspiration très new-wave tendance Tears For Fears. On pense quelques fois à Antony, mais celui de Hercules And Love Affair plutôt que celui avec The Johnsons, aux Associates bien évidemment et puis à tout un tas de groupes des années 80, notamment U2, les Smiths, voire Echo And The Bunnymen. Bref, les climats sont assez variés. Le groupe ne jouera en tout cas qu'une heure seulement, sans rappel. Pas de discours, pas de démesure à part celle des morceaux dont le côté bizarre ressort davantage en concert, pas de tenues excentriques, juste un groupe très professionnel finalement. Je vais donc aller me réécouter de ce pas les deux albums de Wild Beasts, histoire de vérifier tout cela sur disque, car j'ai dû passer à côté de quelque chose, c'est sûr.

Merci à Paul de karmacoma.fr pour la photo ci-dessus et la vidéo ci-dessous.

1 commentaire:

  1. You're welcome pour la photo et la vidéo.
    Une bien belle surprise que cette black session effectivement.
    Tu as raison de souligner que le set en live est bien plus punchy que la version studio. A réécoute à froid cette AM, c'est assez frappant.

    RépondreSupprimer