14 octobre 2009

Kings Of Convenience - Declaration Of Dependence


Tiens, c'est l'automne et revoilà les Simon & Garfunkel norvégiens qui repointent le bout de leur nez après quelques années de silence pour cause, entre autres de quelques projets parallèles. J'ai nommé bien sûr les Kings Of Convenience . Mais on retrouve tout de suite leur univers si particulier, on s'y sent immédiatement comme à la maison. Car, une fois de plus, c'est toujours aussi joli, sobre - euphémisme ici -, tout en jeu de guitares boisé, idéal pour les soirées au coin du feu en amoureux, tout en voix délicatement posées où pas une phrase n'est prononcée plus haute que l'autre et ce, tout au long du disque. Un groupe pour les scouts me direz-vous ? Peut-être. En tout cas, un groupe éminemment discret et si prises individuellement, leurs chansons font leur petit effet, en bloc, elles sont quand même assez monotones. A force de ne jamais vouloir la ramener, la musique des rois de la convenance - ils portent assez bien leur nom - est lassante. (Site officiel)

6/10

Chroniques :
Musique-indie
Ricard SA Live Music
SFR Musique

2 commentaires:

  1. Tu peux vraiment être cruel, c'est une merveille leur album et pourtatnt pas je ne suis pas fan des voix masculines ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Désolé, c'est beau mais ça manque un peu trop de fantaisie pour moi ... En parlant de disques de scouts, j'ai dû tombé juste car Télérama en dit du bien ...

    RépondreSupprimer