6 novembre 2009

Fuck Buttons - Tarot Sport


Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui, deux disques seront chroniqués. Histoire de rattraper un peu de retard et de tenir mon objectif de 150 disques pour l'année 2009. Les deux albums du jour sont complètement différents d'un point de vue style musical mais ont quand même un petit point commun : ce sont deux albums entièrement sans parole. Le premier ? Il s'agit des Fuck Buttons avec "Tarot Sport" et on peut dire que le groupe porte bien son nom. Car de boutons, il est ici question, car c'est de la musique électronique, de synthèse, mais "fuck", sale, tordue, tarabiscotée. Il n'y a que 7 morceaux, ils sont pour la plupart longs, lentement évolutifs, toujours hypnotiques. "Tarot Sport" porte aussi bien son nom. Le tarot pour voir le futur ou le tarot pour le jeu ? Un peu des deux, mon capitaine. Les deux anglais semblent s'amuser comme des petits fous à chercher la musique de demain. "Sport" indéniablement, parce que ce son est physique et fait pour bouger. Pourtant, même si j'admets que cette musique a le mérite de l'originalité, ce n'est pas le genre de truc que j'écoute facilement chez moi, à l'aise, allongé dans mon canapé. Bref, un disque de djeuns ... et je suis trop vieux pour ça ;-) A tout à l'heure, pour le deuxième disque ... Je vous laisse deviner lequel ? J'ai quand même donné quelques indices. (Site officiel)

6/10


Chroniques :
Des oreilles dans Babylone
I left without my hat
Fluctuat.net

2 commentaires:

  1. J'ai lu que "fuck buttons" signifiait, dans l'anglais courant, clitoris. Est-ce qu'à la lumière de ce renseignement ils portent toujours aussi bien leur nom?:D
    Le second disque c'est Do May Say Think?

    RépondreSupprimer
  2. Dans ces cas-là, ça change tout ... L'expression est en tout cas plutôt bien trouvée :-)
    Merci pour l'info !
    Le second disque est déjà chroniqué plus haut ...

    RépondreSupprimer