5 mai 2010

Cibelle - Las Vénus Resort Palace Hotel

Si on m'avait dit en commençant ce blog, qu'un jour j'allais parler du disque d'une ex-mannequin brésilienne, je n'y aurais franchement pas cru. Pourquoi ? Tout simplement parce que mannequin ne rime souvent pas très bien avec musicien et aussi parce que le Brésil, hormis pour le football, je n'y connais pas grand chose. Et c'est d'ailleurs peut-être un peu pour cette raison que je vais vous parler du nouvel album de Cibelle, car il n'évoque pas tant que ça la musique latino-américaine. Non, ce "Las Vénus Resort Palace Hotel" est plutôt un disque "melting-pot" qui brasse beaucoup de styles musicaux, à l'image de ce que peuvent faire des Pink Martini par exemple. La belle a déjà travaillé avec un dénommé Devendra Banhart, ce qui explique le côté pop/folk et le fait que son univers peut aussi plaire aux adeptes du genre. Mais les vrais amateurs de world music trouveront sans doute cette musique paradoxalement trop consensuelle et préféreront des choses moins évidentes et plus pointues. N'ayant pour ma part que peu de connaissances et donc d'à priori en la matière, j'avoue avoir accroché assez rapidement.
Ce disque se veut comme un voyage, une histoire avec une introduction ("Welcome") et une conclusion ("Bye Bye"). Cibelle a beau y parler d'apocalypse et de fin du monde, sa musique n'en demeure pas moins, la plupart du temps, douce et légère. Oui, c'est le mois de mai et comme beaucoup, j'ai déjà des envies de vacances et de soleil et forcément, il en est question ("Underneath The Mango Tree") lorsqu'il s'agit d'une artiste brésilienne. "Las Vénus Resort Palace Hotel" est pourtant un album foutraque comme sa pochette, bariolé comme les nouvelles tenues très kitsch de Cibelle, dans lequel vous trouverez forcément votre bonheur et qui, entre un Archie Bronson Outfit ou un These New Puritans, repose plutôt agréablement les oreilles. Le genre de disque à écouter tranquillement, en sirotant une pina colada au bord de la piscine ...

Clip de "Man From Mars" :

Clip de "Lightworks" :

Album en écoute intégrale sur Deezer

1 commentaire:

  1. Je suis d'accord, ce bel album est un peu consensuel.
    Je te conseille d'écouter "The Shine Of Dried Electric Leaves", un album de Cibelle plus ancien (2006), mêlant subtilement électro et latino.
    Son meilleur album.

    RépondreSupprimer