23 juin 2010

Harlem - Hippies

A l'instar de The Strange Boys, voici un nouveau groupe de garage-rock américain dont c'est le deuxième album et qui pourrait bien faire parler de lui. En effet, ce "Hippies" contient son lot non négligeable de chansons toutes simples aux riffs particulièrement efficaces - même si sans doute mille fois entendus - et aux mélodies immédiatement sifflables sous la douche. Plus qu'aux années soixante, c'est à la décennie suivante que l'on pense plus facilement ici lorsqu'on veut évoquer les influences de Harlem : les Ramones ("Number One", "Be Your Baby") surtout pour le côté surf-rock et les paroles simplistes. C'est donc du rock basique qui va droit au but. Vite écouté, vite oublié, vous me direz ? Pas si sûr, car il faut avouer qu'ils ont tout de même un certain talent pour le recyclage des bonnes vieilles recettes et que chaque nouvelle chanson possède un petit truc qui fait qu'elle est différente de la précédente. Les années 70 oui, mais aussi les Pixies, Nirvana, Weezer, Pavement, j'en passe et des meilleurs. Et puis la durée assez courte des morceaux (3 minutes grand maximum) participe aussi au fait qu'on ne s'en lasse pas si facilement.

En bref, un disque d'été sûrement, qui envoie le bois, pas prise de tête pour un sou, les neurones en vacances, prêt à siffloter n'importe quoi, faire des stupides "ouhouhouh" tous en choeur une bière à la main et à remuer du popotin au moindre gratouillis de guitare. Un groupe de festival idéal donc, et à défaut de réécouter encore leur musique l'automne prochain, il nous restera au moins les souvenirs de quelques bons moments. Ce qui, dans le fond, n'est déjà pas si mal...

Clip de "Gay Human Bones" :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire