21 juillet 2010

Love Is All - Two Thousand And Ten Injuries

L'été, c'est souvent l'occasion d'écouter les disques à côté desquels on était un peu passé jusque là. Tout simplement parce que le rythme des sorties s'est considérablement diminué et qu'on a donc un peu plus de temps. Cet album, je l'avais pourtant déjà écouté, mais d'une oreille assez distraite, n'y trouvant qu'un énième groupe de plus dans la lignée des Architecture in Helsinki, The Go Team!, I'm From Barcelona (tiens des Suédois aussi), etc. A la réécoute, en ces temps de disette musicale, je dois avouer que ce "Two Thousand And Ten Injuries" est tout de même particulièrement efficace, à défaut d'apporter une nouvelle pierre à l'édifice d'un genre déjà bien rabâché. On est donc dans le pur style fête foraine, avec ses manèges enchantés, son grand huit, et ses barbes à papa à profusion. La chanteuse, dont le chant peut, je le reconnais, parfois agacé, possède la voix de circonstance, tendance gamine de 10 ans à qui on aurait confisqué ses jouets.
12 titres, pas vraiment de baisse d'intensité, pour une durée avoisinant les trente minutes seulement - sans doute la durée idéale pour éviter les hauts-le-coeur et les crises de foie. En ce moment, la Suède est décidément la destination parfaite pour l'été : après les romans policiers faciles à lire, l'esprit léger, allongé sur le sable ou à défaut en sueur dans le métro, voici la pop premier degré qui donne des furieuses envies de bouger et qu'on oubliera sans doute assez vite une fois la saison terminée. Même si, à chaque fois, on espère qu'on en gardera quelques bons souvenirs...

Clip de "Kungen" :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire