2 août 2010

Mes indispensables : of Montreal - Hissing Fauna, Are You The Destroyer ? (2007)

Maman reprend du service ce matin pour partager avec vous un des indispensables les plus récents de sa discothèque.
Vous l'avez deviné lors de mes précédentes interventions, j'ai un faible pour les strass, les paillettes et la fourrure synthétique... Ca tombe bien, car telle une réincarnation de Bowie ou d'Eno en pleine période glam, Kevin Barnes, le leader extraverti de of Montreal ne fait pas vraiment dans la sobriété, sur le plan vestimentaire comme sur le plan musical. A priori, cela n'a rien pour attirer les amateurs de bon goût, me direz-vous... Mais heureusement, of Montreal, c'est plus que du maquillage et du clinquant. En témoigne l'album dont il est question aujourd'hui, chef d'oeuvre complexe de pop hallucinée et frétillante. Barnes, pierrot décadent et torturé, soigne sa dépression en écrivant presque à lui seul l'intégralité de "Hissing Fauna, Are You the Destroyer?", qu'il qualifie lui-même de "concept album". Sur fond de rock électronique sophistiqué et psychédélique, Kevin Barnes s'offre donc une thérapie personnelle et par la même occasion, nous fait régresser en groupies évaporées.
Et je parle en connaissance de cause, puisque papa et moi avons eu la chance d'assister à l'un de leurs concerts à Paris, fin 2007. Lors de cette prestation, Barnes nous a présenté une partie de son extravagante garde-robe. Il n'est toutefois pas allé jusqu'à enlever le bas, comme il l'avait fait à Las Vegas quelques mois auparavant... En outre, le groupe déploie sur scène une énergie communicative et ne tombe jamais dans le ridicule en dépit des excès de son flamboyant chanteur. Evidemment, n'est pas Kevin Barnes qui veut. Il semblerait d'ailleurs que la fibre artistique fasse partie du patrimoine génétique chez les Barnes, puisque c'est David, le frère de Kevin, qui est l'auteur de tout le travail graphique et design particulièrement original de of Montreal.
Si l'album suivant, "Skeletal Lamping", moins instinctif, mais encore plus azimuté, n'a pas trouvé autant grâce à mes yeux que "Hissing Fauna..." ou le presqu'aussi indispensable "Satanic Panic In The Attic" (2004), je place tous mes espoirs dans "False Priest", qui sortira le 13 septembre.

Clip de "Grolandic Edit" :
Clip de "Heimdalsgate Like A Promethean Curse" :

Clip de "Suffer For Fashion" :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire