15 décembre 2010

Mes indispensables : Grizzly Bear - Veckatimest (2009)

Cela fait déjà un an et je les avais presqu'oublié ceux-là : Grizzly Bear et leur "Veckatimest", album de l'année 2009, ici-même. Il faut dire que je ne l'ai pas beaucoup réécouté depuis, ce disque. Alors, je me suis dit pourquoi ne pas justement profiter de l'occasion d'un nouveau bilan de fin d'année pour le resortir des étagères ? Et ainsi le juger par rapport aux  disques sortis les douze derniers mois et vérifier s'il mérite toujours bien son statut. S'il pourrait devenir un de ces indispensables. Un de ces disques qui sont toujours aussi bons après des dixaines, voire des centaines d'écoute. A peine enclenché, ça commence très fort avec un "Southern Point" digne du meilleur Robert Wyatt : des arrangements jazzy, une voix de velours et une mélodie qui tourbillonne, virevolte et reste jusqu'à la fin inaccessible. La suite est à l'avenant : "Two Weeks" est presqu'un tube - les publicitaires ne s'y sont pas trompés - "All we ask" fait se hérisser les poils, "While You Wait For The Others" et ses choeurs enchevêtrés fichent la chaire de poule, jusqu'à "Foreground", limpide et d'une beauté confondante. Et me revient alors à l'esprit leur magnifique prestation de l'été 2009 à Saint-Malo, où le quatuor avait su recréer live cette incroyable alchimie. Plus d'un an après, celle-ci fonctionne encore : comme un ami qu'on n'aurait pas revu depuis un moment et avec qui on se rend compte qu'on a toujours beaucoup en commun. Beaucoup à partager. Des souvenirs aussi, donc.
D'habitude, quand on s'aperçoit que rien n'a foncièrement changé, l'inquiétude voire la déprime nous guettent. C'est synonyme que notre vie stagne, d'une certaine monotonie. Mais bizarrement, cela peut aussi avoir des vertus réconfortantes : savoir que nous disposons de points de repère inaltérables. L'idéal pour continuer d'avancer...

Clip de "Two Weeks" :

Clip de "Ready, Able" :

Clip de "While You Wait For The Others" :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire