4 mars 2011

Banjo Or Freakout - Banjo Or Freakout

Pour rester dans les descendants de Jesus And Mary Chain, voici des petits nouveaux : Banjo Or Freakout. Et pour preuve que ce style de musique a eu une influence considérable et pas seulement dans les pays anglo-saxons, ce groupe nous vient en fait... d'Italie. Et oui, les transalpins ne nous avaient pas vraiment habitué à ça. On connaissait leur variété made in années 80 qui, au passage, a laissé beaucoup de traces par ici, les Eros Ramazzoti, Toto Cutugno et autres Umberto Tozzi, tous ces "tubes" qui se chantent le regard plein de conviction et le poing serré. Enfin, quand je parle de groupe, il s'agit plutôt d'une seule personne : Alessio Natalizia, l'équivalent turinois de Bradford Cox - un grand type tout sec ? Car c'est carrément sur les terres des derniers Deerhunter et Atlas Sound que Banjo Or Freakout vient batailler ferme et c'est peu de dire qu'il s'en sort plus qu'avec les honneurs. La première partie surtout, de ce premier album éponyme - il y a déjà eu quelques EP les années précédentes - est formidable, alternant les titres ultra efficaces.
De la "bedroom pop" ou de la "dream pop" comme certains l'appellent déjà - rappelant aussi en cela Beach House et ses ambiances éthérées. En tout cas, c'est vrai qu'il a tout de l'album de chevet. C'est par l'intermédiaire de coolbeans et de son dernier blog en date, le bien nommé Tralala Club que j'ai découvert ce disque. Merci donc à lui. Allez y faire un tour, je suis sûr aussi que vous y ferez de bien belles trouvailles ou à défaut y écouterez de la bonne musique, ce qui n'est déjà pas si mal...

Clip de "105" :

1 commentaire:

  1. J'ai écouté l'album une fois il est pas mal. A réécouter.
    J'avais beaucoup aimé sa (je crois qu'il est tout seul l'italien) reprise de Someone Great de Lcd y a deux ou trois ans sur un 7". Vais aller la retrouver tiens.

    RépondreSupprimer