23 septembre 2011

La fin des Inrocks ?

La fin des Inrocks ? Oh, c'est pas vrai ! Non, pas encore, c'était juste pour faire un jeu de mots navrant (La fin des Inrocks ? Oh...) Mais ça y est, le festival 2011 du magazine a désormais une affiche et une programmation quasi bouclée. Mais pourquoi je vous parle d'un coup des Inrockuptibles, qui n'ont assurément pas besoin de moi pour se faire entendre ? Parce qu'à l'instar de Bernard Lenoir et comme complément "papier" idéal, ils ont été pendant quelques années ma principale source de nouveautés musicales, dictant mes goûts. Oui, j'étais un suiveur, mais c'était avant internet et puis, il faut dire que je découvrais le rock indépendant. Je prenais donc tout ou presque sans faire de véritable tri. De toute façon, c'était toujours mieux que ce que les radios commerciales crachaient à longueur de journées et que les tubes du Top 50. Depuis, je vous rassure, j'ai quand même fait la part des choses, même s'il faut bien avouer que ce sont surtout les orientations du magazine qui ont évolué. Comme beaucoup, j'ai regretté le passage du mensuel à l'hebdomadaire, car le journal y a perdu un peu de son âme, étant du jour au lendemain obligé de parler (mal) d'autres sujets que de sa matière première : le rock. Du remplissage qui est devenu au fil des années du baclage, en témoigne les nombreux articles putassiers et jeunistes désormais écrits à la serpe. Seuls quelques vieux de la vieille, l'inamovible Jean-Daniel Beauvallet entre autres, gardent une belle plume. Les Inrocks Labs (anciennement CQFD) participent aussi à garder l'intérêt de la marque sur le net en faisant sortir régulièrement des artistes de talent (Syd Matters, Florent Marchet, Cascadeur, etc). Mais on est bien loin de l'esprit d'antan, de l'époque du festival des Inrocks en 1989 lorsque la même soirée se produisaient - excusez du peu - The Stone Roses, Felt et The La's. Cette année, on retrouve comme d'habitude tous les groupes "hype" du moment, que celle-ci soit méritée (Anna Calvi, Wu Lyf) ou moins (Sebastian, Morning Parade, Friendly Fires). On sait qu'il y aura moyen de s'enthousiasmer mais aussi de s'ennuyer. Le lot commun des festivals finalement... (ci-dessous quelques groupes programmés)

La Femme - Sur La Planche :
Cults - Abducted :

Other Lives - For 12 :

3 commentaires:

  1. Bel article, entièrement d'accord.
    Décidemment ce blog découvert ce matin me plait de plus en plus!
    Je suis allé voir la rubrique Mes indispensables et j'y ai retrouvé pas mal de mes albums préférés...

    Ce fameux concert des Stone Roses au festival des Inrocks j'y étais aussi, fabuleux concert! Très grand souvenir. Par contre pour les La's le même soir j'ai un léger doute, je ne m'en souviens pas.

    RépondreSupprimer
  2. Pour le concert des La's le même soir que les Stone Roses, je n'y étais malheureusement pas...
    J'ai vu cela sur l'affiche du festival de l'époque, donc, je suppose que c'était le cas. A moins qu'ils aient annulé à la dernière minute...

    RépondreSupprimer
  3. Sur les Inrocks rien de plus rien de moins que ce que tu as écris

    J'ai gardé des vieux numéros (10 ou 12 ans) comme des reliques.

    RépondreSupprimer