Accéder au contenu principal

Mes victoires de la musique 2012


Dans la série, on ne change pas un concept qui marche, voici les nommés pour les victoires de la musique à papa 2012 ! L'année dernière, vous étiez environ une centaine à avoir participé (ben oui, je me réjouis de peu), j'espère que cette année, les votes seront encore plus nombreux. Alors, qui pour succéder à Arnaud Fleurent-Didier, Karaocake, Katerine et la surprenante Faustine Seilman ? A vous de jouer. Vous avez jusqu'au 3 mars prochain (date de la cérémonie officielle). Attention, un seul choix est possible... Pour les non initiés (mais y en a-t-il vraiment à venir ici?), j'ai mis quelques titres en écoute. Pour le reste, une recherche sur ce blog ou sur l'ensemble de la toile devrait vous permettre d'en savoir plus sur les artistes nommés. Bonne écoute et à vos clics !

Artiste interprète masculin :






Artiste interprète féminine :






Artiste ou groupe révélation :






Album de l'année :






Chanson de l'année :
 

Clip de l'année :

Commentaires

  1. J'aime beaucoup cette sélection ! Prince Miiaou, Bertrand Betsch, François Atlas Mountain, ça change de Zaz et compagnie !
    Bon, j'aurai bien vu Biolay dans une catégorie BO de l'année... :)

    RépondreSupprimer
  2. Michel Cloup ! Michel Cloup ! Michel Cloup !
    J'ai essayé de le remonter mais il est devancé un peu partout par François and the Atlas Mountains... Enfin ça aurait pu être pire !
    Très chouette sélection. ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ouais, sympa et puis ça change des officielles "Défaites de la musique" ;-)
    Alors puisque ce vote-là n'est pas secret, j'ai donné ma voix à :
    - Chanteur : Michel Cloup ;
    - Chanteuse : Mina Tindle (vote NUL ! Dommage...)
    - Révélation : Laetitia Velma ! (Quoi ? Je suis le seul ?!) ;
    - Album : 'Notre Silence' de Michel Cloup ;
    - Chanson : "Shields" de Stranded Horse (encore NUL, pff...)
    - Clip : "Tell Me Something I Don't Know" de Herman Dune.

    Il manque la catégorie 'meilleur LIVE' > SYD MATTERS !

    RépondreSupprimer
  4. @Guilhem : Oui, Michel Cloup est pour l'instant derrière François and the Atlas Mountains, mais je crois que c'est dû à un forcing venant de chez Domini Records ;)
    Sinon, merci pour ma sélection.
    J-P : Deux seuls votes nuls, je m'en tire pas si mal :) Pour Mina Tindle, il me semble qu'elle n'a pas encore sorti un seul disque (je veux dire LP), donc normal qu'elle ne soit pas encore là. En 2013, peut-être, dans la catégorie des révélations (oui, je sais, j'ai du retard, mais c'est pareil pour Maison Neuve qui ne sont plus si neufs que ça...). Pour Stranded Horse, désolé, mais même si sa musique est très belle, elle m'ennuie profondément.

    RépondreSupprimer
  5. Et pour le live, je n'assiste malheureusement pas à assez de concerts, pour que la catégorie ait réellement un sens :(. Mais sinon, oui, Syd Matters évidemment !!!

    RépondreSupprimer
  6. Ça t'ennuie peut-être Stranded Horse mais tu aurais pu quand même nous le proposer HEiN ;-)
    Artiste/Album de l'année (et pas que français) pour moi, sans hésitation !
    (du coup "par défaut" j'ai voté Michel Cloup partout)

    RépondreSupprimer
  7. je m'en fiches, michel cloup est le neil young francais....(si michel lit ce commentaire, il me reconnaitra)

    RépondreSupprimer
  8. Il manque tout de même "le soleil brille pour tout le monde" de nevchehirlian et les "choeurs" de bertrand Cantat ... on en pense ce qu'on veut mais dans la catégorie interprète masculin il aurait imposé sa présence. Du coup j'ai voté pour Michel Cloup et son quasi chef d'oeuvre.

    RépondreSupprimer
  9. perso notre silence est l'un des lp qui m'a le plus touché depuis de nombreuses années , un grand grand merci à michel cloup et rendez vous vendredi pour un live que j’espère sensible et admirable à la cave aux poètes

    et grand bravo pour ce blog très sympa

    RépondreSupprimer
  10. Eh, eh, merci pour vos marques de soutien puisque le nombre de votants est déjà plus important que l'année dernière après un seul week-end. En tout cas, Michel Cloup semble maintenant faire l'unanimité...

    RépondreSupprimer
  11. bonjour, bonsoir,
    vu Michel CLOUP(duo) hier soir à Brest.
    concert INTENSE et EPROUVANT, un grand moment.
    accompagné d'un sacré batteur, j'ai bien fait d'y aller.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

O - à terre !

En voyant la liste des catégories pour les prochaines Victoires de la musique, je me suis dit tout de suite qu'il en manquait au moins une. Quid de la pop française ? Alors que celle-ci s'est rarement portée aussi bien ? Mais ce n'est plus à prouver que ces cérémonies restent au final très consensuelles, se contentant de valider les goûts de l'époque sans voir plus loin, et rechercher l'intemporel. Pourquoi passer ainsi sous silence la bonne santé de la pop d'ici en ignorant si ouvertement le talent de Chevalrex, Thousand, Barbara Carlotti ou Olivier Marguerit alias O ? Ce dernier est d'ailleurs peut-être le lien entre tous, car bien souvent caché derrière tous les derniers disques de pop français qui comptent. Il a aussi officié au sein des indispensables Syd Matters dont on attend toujours une suite au chef d'oeuvre "Brotherocean".  O revient donc avec un deuxième album, encore plus réussi que le premier - le déjà remarqué et remarquable &q…

Snapped Ankles - Stunning Luxury

Les anglais de Snapped Ankles sont de retour avec toujours leur discours sur le retour à l'état de nature, d'où leur étrange déguisement de monstres plantes, en référence au dessin animé Jayce et les conquérants de la lumière ? Ils seraient pourtant devenus des agents infiltrés pour empêcher des promoteurs immobiliers - d'où la nouveauté de la cravate - de détruire la nature en promettant aux futurs acquéreurs un luxe étourdissant ("Stunning Luxury"). Même lorsque le "système" semble avoir gagné - fini de jouer avec les arbres, comme sur leur premier disque "Come Play The Trees" - on peut toujours essayer de le détruire de l'intérieur. Le post punk est un mouvement qui est régulièrement associé à la critique de la société de consommation. Les Snapped Ankles ne seraient donc que les descendants d'une longue filiation.  Car le style musical ne change pas non plus, sorte de mariage entre Gang of Four, Can ou The Fall, avec une pointe de …

Drugdealer - Raw Honey

Weyes Blood encore et toujours. On la retrouve cette fois en compagnie du groupe Drugdealer - elle était déjà là sur le premier album du groupe, "The end of the comedy" - pour le très beau "Honey", bien dans l'esprit de ce qu'elle fait en solo. Il faut dire que la musique de Drugdealer est très proche de celle de Weyes Blood, c'est-à-dire douce, mélodique, admirablement désuète et kitsch (l'école californienne de Ariel Pink et consorts). En plus de l'évidente influence des Beatles("If you don't know now, you never will") , "Raw Honey" flirte même avec le jazz-rock FM des années 70. "Fools" ressemble par exemple à du Steely Dan.  Sauf que c'est toujours fait de manière décontractée, sans démonstration de virtuosité. Il faut dire que Michael Collins, l'auteur-compositeur de Drugdealer n'est arrivé à la musique qu'il y a dix ans seulement, en autodidacte. Voilà donc un agréable disque de saison, à …