20 avril 2012

Patrick Watson - Adventures In Your Own Backyard


Nouvel album de chez Domino Records chroniqué ici cette semaine. Preuve que le label se porte toujours aussi bien avec déjà les sorties en 2012 des Trailer Trash Tracys ou encore de l'excellent dernier disque des Magnetic Fields. Contrairement à Spiritualized qui possède un nom de groupe et qui est l'oeuvre quasi exclusive de Jason Pierce (d'ailleurs, la plupart des photos du "groupe" sont des photos de lui seul), Patrick Watson est un nom de personne et pourtant, c'est bien d'un groupe dont il s'agit. Même si le talent de l'interprète principal est pour beaucoup dans la musique de la formation. Après un premier album très remarqué "Close To Paradise" sorti en 2006 et qui réconciliait les admirateurs de Jeff Buckley, Pink Floyd ou Erik Satie, les Canadiens avaient quelque peu déçu avec un deuxième essai sans doute trop attendu. C'est donc avec moins de pression cette fois que sort ce "Adventures in Your Own Backyard". Et la première écoute du single "Into Giants" donne furieusement envie. Le style est moins ampoulé, plus immédiat, presque classique. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant du reste. 
Hormis quelques titres (le magnifique "Strange Crooked Road") et une ambiance épique de western, la mayonnaise ne prend pas vraiment. Trop touffu, complexe, le disque le reste malheureusement après plusieurs écoutes. Watson veut trop en faire, ses chansons n'ont pas de ligne directrice, d'accroche. Il faudra un jour songer à lui dire d'aller à l'essentiel. Chose qu'il était souvent parvenu à faire sur son premier disque. Comme quoi, rien n'est perdu ! A voir tout de même et surtout à entendre sur scène le rendu d'une musique si précieuse ...

Un curieux film tourné dans un trou perdu du Canada avec la musique du groupe en toile de fond :

Clip de "Into Giants":

Album en écoute intégrale sur Deezer.

2 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé le deuxième album moi. Pas trop convaincu par celui-ci par contre.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, tu as raison, je viens de réécouter le deuxième et je ne comprends pas comment j'ai pu passer à côté : il est magnifique !!!

    RépondreSupprimer