30 juillet 2012

The Flaming Lips & Heady Fwends

Ce disque ne devait, au départ, être réservé qu'à une poignée de privilégiés ou plutôt d'admirateurs sans faille des Flaming Lips, suivant quoiqu'il arrive les moindres délires de son leader Wayne Coyne. "The Flaming Lips & Heady Fwends" était donc uniquement sorti à l'occasion du récent Record Store Day en version très limitée. Et puis, sous la pression des nombreux déçus n'ayant pu se procurer ledit objet, celui-ci est finalement disponible aujourd'hui pour tout le monde. Sur ce nouvel album, le groupe a invité, comme le titre l'indique, pléthore de connaissances et la palette est large. Elle va de la chanteuse de R'n'B Ke$ha en passant par le célèbre Chris Martin, chanteur des inoffensifs Coldplay ou encore les plus prévisibles Neon Indian ou Tame Impala. Le résultat est à l'image de ce genre d'exercices, trop hétérogène pour être complètement convaincant. Même si, sur chaque titre, les Lips semblent avoir réussi à accorder leur style à celui de leur invité - comme sur "You, Man? Human??" improbable rencontre avec l'australien Nick Cave. On retiendra entre autres, le très beau et très planant "Ashes In The Air" avec Bon Iver, "Helping The Retarded To Find God" avec les hippies de Edward Sharpe & The Magnetic Zeros, qui rappelle les meilleures heures de "The Soft Bulletin" ou "Yoshimi..." et surtout l'incroyable et très justement nommé "I'm Working at NASA on Acid" avec Lightning Bolt.
Bref, on tient entre les mains une sorte de compilation des Flaming Lips avec de nouveaux morceaux dedans et chantée par un panel d'invités scrupuleusement sélectionnés. Une telle idée saugrenue ne pouvait germer que dans un esprit aussi allumé que celui de Wayne Coyne. Surprendre, au risque de dérouter tout son monde - et de tomber dans le grand n'importe quoi -, voilà son éternelle devise. Salutaire, forcément.

Clip de "Supermoon Made Me Want To Pee" (avec Prefuse 73) :

Clip de "Girl, You're So Weird" (avec New Fumes) :
Album en écoute intégrale sur Deezer.

1 commentaire:

  1. Les Flaming Lips... une folie démesurée.
    Après l'album At war to the Mystics, j'ai cessé de suivre.
    D'autant plus qu'ils ont une cadence infernale depuis 2006: plusieurs albums et autres projets artistiques (trop?) barrés : la chanson la plus longue du monde d'environ 6h, le crâne en gelée grandeur nature, les 4 vidéos Youtube à lire simultanément pour écouter une chanson (qui en plus est un recyclage de ce qu'il avait fait des années auparavant avec des 4 CD)...

    RépondreSupprimer