Accéder au contenu principal

The Specials - Ghost Town (1981)

Le 12 août prochain, les Specials joueront sans doute lors de la clôture des Jeux Olympiques d'été à Londres leur fameux "Ghost Town". Il sera de circonstances pour signaler que l'effervescence et la folie qui se seront emparées de la capitale britannique pendant deux semaines seront alors retombées. La plupart des journalistes, sportifs, touristes et autres amateurs de ces festivités médiatiques qui brandissent bien haut les basses ferveurs patriotiques seront retournés dans leurs pénates. Londres sera redevenue ce qu'elle est habituellement : une vaste mégalopole grouillante de contrastes culturels, où les différentes communautés se mélangent indistinctement. Peu importe le résultat des athlètes de la couronne royale, le pays aura au moins aligné sa dream team pour la cérémonie finale : les Specials partageront en effet l'affiche à Hyde Park avec Blur - qu'ils ont grandement influencé - et New Order. "Ghost Town" est leur hymne, une des plus grandes chansons pop de l'histoire. Un mélange imparable de diverses styles, affilié à la mouvance ska, qu'ils ont, à l'époque, avec Madness, participé à démocratiser. Après la new-wave et la brit-pop, ce goût du métissage a fait depuis quelques années sa réapparition sur le devant de la scène rock anglaise. Et c'est Londres qui s'est de nouveau rouverte au monde... Vous avez dit "Ghost Town" ?

This town, is coming like a ghost town
All the clubs have been closed down
This place, is coming like a ghost town
Bands won't play no more
too much fighting on the dance floor

Do you remember the good old days
Before the ghost town?
We danced and sang,
And the music played inna de boomtown

This town, is coming like a ghost town
Why must the youth fight against themselves?
Government leaving the youth on the shelf
This place, is coming like a ghost town
No job to be found in this country
Can't go on no more
The people getting angry

This town, is coming like a ghost town
This town, is coming like a ghost town
This town, is coming like a ghost town
This town, is coming like a ghost town

Commentaires

  1. Specials et Blur à Hyde Park, quel programme alléchant !
    Choix très pertinent et judicieux que ce maxi "Ghost Town" quand on sait à quel point il a été influant sur Blur ou Gorillaz entre autre.
    Damon Albarn a d'ailleurs retouvé leur chanteur en produisant sur son label (Honest Jons) le projet Terry Hall & Mushtaq pour l'album "The Hour Of Two Lights", superbe disque méconnu sortie en 2003.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Top albums 2017

Vous l'attendiez tous - si, si, ne dites pas le contraire - mon top albums 2017 ! Ce ne fut une fois de plus pas chose aisée, même aux toutes premières places, car aucun disque ne se dégageait facilement du lot. Pas de grande révélation pour moi cette année, on retrouve donc dans ce classement, des habitués. La principale déception, même si toute relative car l'album est quand même très bon, reste le retour de LCD Soundsystem. Le groupe devait normalement écraser la concurrence, il n'en fut rien. Leur musique est devenue plus réfléchie et moins dansante. Moins marquante donc pour moi. Sinon, dans ceux qui sont restés à la porte de ce top 10 et qui n'ont pas démérité, il y a Babx, Destroyer, Alex Cameron, Xiu Xiu ou Feist. Mais trève de discours, voici donc, en toute subjectivité, mes 10 disques préférés de l'année écoulée.

10. Snapped Ankles - Come Play The Trees
Les anglais de Snapped Ankles pratiquent une sorte de musique hybride, mélange de post-punk, d'élect…

Gu's Musics - Happening

Dans la série il n'est jamais trop tard pour découvrir la musique d'un "ami" Facebook, voici "Happening" de Gu's Musics. Le chanteur, de son vrai nom Gerald Chiifflot, originaire de Tours n'est pourtant pas né de la dernière pluie mais il a plutôt l'habitude de cirer le banc de touche dans la première division de la chanson-rock d'ici. Le genre de gardien de but invariablement désigné comme doublure, doublure des Bashung ou autres Dominique A, voire Rodolphe Burger avec qui la ressemblance paraît la plus évidente. Dis comme ça, on a connu pire comme situation, sauf qu'il vaut mieux, comme on dit, avoir mauvaise presse que pas de presse du tout. L'ami Gu's, pas rancunier, se dit que cela doit être à cause de ses textes, il avoue que c'est là que ça pêche principalement. Alors, il fait appel à un écrivain, un poète breton, Yan Kouton pour son précédent disque, "Aquaplanning". Malheureusement, à trop vouloir les mettr…

Montero - Performer

"Performer" est le deuxième album de Bjenny Montero, australien d'une quarantaine d'années, plus connu dans le milieu du rock indépendant pour ses talents de dessinateur que ceux de chanteur ou musicien. Il a notamment travaillé pour des artistes comme Mac Demarco - dont il a aussi fait la première partie - Ariel Pink ou Pond, soit pour les pochettes de disques soit pour des tee-shirts. Le gars avait même presque tiré un trait sur sa carrière musicale, d'une part parce qu'il avoue préférer le dessin, d'autre part parce qu'il sait qu'il ne rencontrera jamais le succès dans ce domaine. Dis comme ça, on ne peut s'empêcher d'avoir un peu d'affection pour le bonhomme, sorte de loser revendiqué, un brin fantaisiste et jemenfoutiste.
Surtout que "Performer" est un excellent disque de soft-rock, quelque part entre MGMT pour le côté mélodique et psychédélique et Ariel Pink pour le côté kitsch assumé et bricolé et l'inspiration ne…