21 août 2012

Ariel Pink's Haunted Graffiti - Mature Themes

John Maus possède un "frère de coeur" tout aussi barré que lui : Ariel Pink. A eux deux, ils forment les Starsky & Hutch de l'électro-pop tendance kitsch. L'un brun, l'autre blond. Mais des Starsky & Hutch conscients de leur penchant pour le second degré, un brin provocateurs. Si Maus est plus sauvage, noir, Pink comme son nom l'indique, est plus léger. D'ailleurs, il ne faut pas voir dans le titre de son nouveau disque, "Mature Themes", une envie soudaine de passer enfin à l'âge adulte. La musique est toujours insidieusement régressive et c'est ce qui fait sa marque de fabrique. Ariel Pink est sans doute le prototype même du rockeur du XXIème siècle. Habile faiseur, il a réussi à faire l'amalgame de plusieurs décennies d'influence (en s'arrêtant surtout sur la disco-pop italienne des années 80) tout en se dissimulant derrière un son intentionnellement cheap, bricolé et des paroles absconses. Comme s'il ne fallait pas tout livrer de prime abord avec la notice qui va avec. Comme s'il fallait paraître volontairement dilettante, à l'heure du règne absolue de la technologie.
Ses détracteurs ne verront que l'écran de fumée derrière lequel il se cache. Les autres feront l'effort d'attendre que le brouillard se dissipe, en y revenant plusieurs fois. Car, mine de rien, une fois qu'on y a goûté, cette dope-là produit son petit effet.

Clip de "Only In My Dreams" :

2 commentaires:

  1. Nul doute qu'il faille être sous l'emprise de substances hallucinogènes pour oser prétendre qu'Ariel PINK "[serait] le prototype même du ROCKEUR (sic) du XXIe siècle" ! Pauvre rock... sale époque, hein ?! Belle provoc' de ta part, Vincent, en tout cas ;)

    Habile chronique où tu offres du grain à moudre aux détracteurs du bonhomme (dont je suis, tu t'en doutes !) Je hais en effet le kitsch, la provoc' (vaine) et les musiques "régressives" ; mais surtout, j'ai subi un concert pénible et indigeste du groupe en 2010, avec un Ariel bourré (et/ou défoncé) à fond dans l'auto-caricature :( Relou !

    P.S. : je reconnais toutefois que sur disque, c'est beaucoup mieux. J'ai quand même apprécié quelques titres de cet album que je viens d'écouter grâce à toi ("Only In My Dreams, Driftwood et Baby") d'où mon "pas mal".

    RépondreSupprimer
  2. Salut JP,
    Content de te lire à nouveau... Oui, "prototype même du rockeur du XXIème siècle", c'est très pompeux, mais j'assume entièrement:)
    Mais quand je parle de "rockeur", je ne parle forcément de musique mais plus d'attitude.
    Pauvre rock, sale époque, oui, sans doute ;)

    RépondreSupprimer