27 décembre 2012

Top Albums 2012 : 10-6

On se rapproche petit à petit du but avec deux disques français presque diamétralement opposés, un canadien à la cool, un buzz anglais mérité et des américains passés maîtres dans l'art des guitares entêtantes.

10- Arlt - Feu La Figure

Ayant déjà inventé sur leur premier disque habilement appelé "La Langue", une nouvelle façon de chanter en français, le duo Arlt passe en mode trio en recrutant le brillant guitariste de Holden. "Feu La Figure" est plus qu'une confirmation. Le groupe impose définitivement un style, une marque de fabrique. Rare.




9- Mac Demarco - 2 

La musique de Mac Demarco peut paraître à priori facile et légère. Pourtant, on y revient volontiers et puis, pour l'avoir vu en concert, le canadien est un vrai showman. On risque donc de réentendre parler du bonhomme. De toute façon, une chanson comme "My Kind Of Woman" justifie à elle seule le talent de Demarco.




8- Barbara Carlotti - L'amour, l'argent, le vent 

A l'heure où on fête le génie de la célèbre "dame brune", il est une autre Barbara qui est en train de devenir un véritable étalon dans le paysage actuel de la chanson hexagonale. Sur "L'amour, l'argent, le vent", la Corse y gagne à tous les niveaux : texte, musique mais surtout fantaisie et talent mélodique. Une voix presque désuette posée sur de jolies ritournelles aux sonorités eigthies. Savoureux.



7- Alt-J - An Awesome Wave 
Alt-J est sans doute le plus gros buzz de l'année sur la planète rock indépendant. Forcément, plus qu'ailleurs, cela crée des divergences. Certains sont immédiatement tombés sous le charme de cette pop atypique, embrassant intelligemment les genres. D'autres trouvent leur musique un peu trop gentillette, manquant paradoxalement de personnalité. Je penche pour la première solution pour le disque, pour la deuxième pour la scène où Alt-J paraît encore un peu vert.


6- DIIV - Oshin
Voici un disque qui, au départ, ne semblait pas ajouter de l'eau à quelques moulins que ce soient, bien dans le style du label, Capture Tracks, sur lequel le groupe était signé. Et au final, ces chansons-là ont un étonnant pouvoir d'attraction. On partirait aisément dans une ronde telle le chanteur-guitariste au casque blond, lors de ses concerts. Bref, dans la musique de DIIV, je plonge.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire