23 avril 2013

Orange Juice - Falling And Laughing (1980)

Quand les nouveautés ne vous emballent pas particulièrement, rien ne vaut de se replonger dans quelques délicieuses vieilleries. Ce jus d'orange d'origine écossaise était du pur, pulpeux, onctueux, réussissant avec le recul à faire le lien improbable entre les Talking Heads et les Smiths. Le groupe qui n'a jamais côtoyé de succès digne de ce nom se séparera après 4 albums en 1985. Son chanteur, Edwyn Collins rencontrera bien une renommé internationale dix ans plus tard avec l'unique tube "A Girl Like You", ce ne fut pas suffisant à repositionner son ancien groupe dans les formations qui ont compté. Et ce n'est pas son nouvel album solo paru récemment qui viendra changer la donne. Les écossais ont souvent été les laissés pour compte de l'histoire du rock, même si on reconnaît depuis peu l'influence majeure de groupes comme Cocteau Twins ou Jesus And Mary Chain. Difficile à l'écoute de "Falling And Laughing" de ne pas penser aux Smiths. J'aurais pu aussi bien sélectionner d'autres titres, notamment parmi les nombreux singles, tous excellents, parus avant le premier LP, "You Can't Hide Your Love Forever", sans doute leur meilleur, "Blue Boy" ou "Poor Old Soul" par exemple. "Falling And Laughing" reste leur baptême du feu, le morceau qui marque la naissance de l'indie pop, disent même certains initiés. Les disques de Orange Juice étaient tous réédités à l'occasion du récent Record Store Day, pas sûr que cela soit ceux qui se sont le plus arrachés. L'Ecosse a toujours été plus célèbre pour son whisky que pour son jus d'orange, pour sa pluie (la fameuse douche) et sa grisaille que pour sa lumière. Les clichés ont la dent dure.

You may think me very naive
Taken as true
I only see what I want to see

Avoid eye contact at all costs
What can I do
To see your fine teeth smiling at me

You might say
That we should build a city of tears
All I'm saying
Is I'm alone and consequently
Only my tears satisfy the real need of my heart
I resist

You say that there's a thousand like you
Maybe that's true
I fell or you and nobody else
So I'm standing here so lonely
What can i do
But learn to laugh at myself

You might say
That we should build a city of tears
All I'm saying
Is I'm alone and consequently
Only my tears satisfy the real need of my heart
I resist

Fall falling falling again
Cos I want to take the pleasure with the pa-in
Fall falling - falling again
Cos I wan to take
The pleasure with the pain pain pain pain pain pain pa-pa-pa-pa-pa-pa-pa-in
Falling and laughing
Falling and laughing
Falling and laughing
Falling and laugh - ing

1 commentaire: