20 mai 2013

Orval Carlos Sibelius - Super Forma

Et si le meilleur disque de pop psychédélique de 2013 était l'oeuvre d'un français ? Oubliez donc la musique un poil trop polie du néerlandais Jacco Gardner, celle de Axel Monneau - oui, oui, c'est le vrai nom du gars qui se cache derrière ce pseudo tarabiscoté - est plus ouvragée, plus lumineuse, plus imprévisible surtout. Et qui d'autre que l'excellent label Clapping Music (Karaocake, Yeti Lane, Clara Clara, etc) aurait pu accueillir ce "Super Forma" azimuté en France ? Comme tout bon disque du genre, la première écoute enchante autant qu'elle déroute. C'est qu'il faut savoir se retrouver dans ce dédale de mélodies, cette jungle de sons. Et puis, petit à petit, les chansons se détachent les unes des autres et font sens. Vous entendrez ici ou , le même enthousiasme sans doute démesuré - à mi-parcours, il y a bien une baisse de régime. Mais quand je vous dis que cette année 2013 constitue déjà un grand cru pour notre cher pays, ce n'est même pas par chauvinisme inconsidéré.
La preuve, je passerai sous silence les deux singles les plus vendus chez nous, le jovial et épicurien "Et quand il pète, il troue son slip" de - j'ai même pas peur - Patrick Sébastien et le un peu toc "Get Lucky" des ultra médiatisés Daft Punk qui vient allégrement pomper dans le disco-funk des années 70. Comme quoi, il reste du chemin à faire, et c'est toujours dans l'ombre que se tapit la plus belle lumière. 

6 commentaires:

  1. Ca m'a l'air vraiment excellent, j'avais un tout petit peu écouté suite à un article sur le site des inrocks (pour une fois qu'il y a quelque chose d'intéressant là-bas).
    Je suis assez d'accord avec ce que tu dis, j'avais adoré le Jacco Gardner, qui contenait de grandes chansons, très bien arrangées et interprétées, mais qui était un peu trop scolaire et manquait parfois de folie (l'album restant d'une grande qualité, c'est juste pour chipoter). Mais ici il ça foisonne, il y a de la vie (comme chez Animal Collective), il y a trop d'idées dans chaque chanson (comme chez MGMT par exemple). Bref, c'est un peu plus fou, plus bordélique, et c'est exactement ce qui me plait ! :)
    Alexandre

    RépondreSupprimer
  2. Alors il me semble important de corriger une erreur IM-PAR-DON-NABLE : l'immortel "Et quand il pète, il troue son slip", n'est pas de Patrick Sébastien... mais de Sébastien Patrick. Qui, ai-je cru comprendre, est une espèce d'imitation parodique du premier (c'est possible ??)

    Pour le reste, je vais jeter une oreille sur Orval Carlos Sibelius, comme je jette une oreille sur tout ce dont parle ce blog, auquel je rends visite régulièrement avec plaisir. (Ceci est une façon de dire merci)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé pour l'erreur, j'avoue, je n'ai même pas osé aller écouter le morceau en question. Mais j'aurais dû me douter qu'un tel titre ne pouvait pas être l'oeuvre de Patrick Sébastien, ce chantre du bon goût incarné! En tout cas, c'est une preuve supplémentaire qu'il faut se méfier des gens à double prénom, ce sont des psychopathes en puissance (Guy Georges, Emile Louis, Claude François, François Valéry, Frank Michael et j'en passe...) !
      Merci en tout cas de ta fidélité pour le blog. Il est un peu au ralenti en ce moment. Je suis encore congés, mais ça devrait repartir la semaine prochaine...
      A bientôt,

      Supprimer
  3. C'est ça, j'ai failli faire la correction mais je me suis retenu ;) C'est l'humoriste Cartman qui se rend de temps en temps sur l'émission "Touche pas à mon poste" sur d8, qui fait une sorte de quizz pour faire deviner un animateur tv au travers des paroles de parodies de chansons de Patrick Sébastien. Il en a une autre dont les paroles sont "Pan pan pan, j'lui mettrai bien une cartouche (bis) Je n'suis pas chasseur mais j'lui mettrai bien une cartouche", celle-ci étant utilisée pour faire deviner une animatrice. Voilà, c'était le point culture G du jour ;)

    Sinon j'aime bien Get Lucky, ils sont allés un peu trop loin dans le délire studio de celle-ci, elle sonne un peu trop propre, presque aspetisée, mais Pharrell et Nile assurent dedans. Je sais que ce n'est pas trop ton cas, mais moi j'aime bien Daft Punk, je vais m'acheter l'album en fin de semaine et l'écouter tranquillement chez moi, loin de l'hystérie collective qui a accompagné la sortie de cet album. Ca me fait rire les gens qui ont un avis sur un album qui a fuité sur internet même pas 5h plus tôt. Je ne l'ai pas encore écouté, je prends le risque de l'acheter et d'être déçu, mais je vais l'écouter au calme, de nombreuses fois, avec une bonne qualité audio, parce que bordel un avis définitif se construit avec le temps ! Sinon on pondère et on dit bien "ce n'est qu'un avis à chaud de 1ère écoute". Si je me fiais à une première écoute j'aurais revendu Kid A direct, et ç'aurait été une énorme erreur. Désolé pour le commentaire, je ne sais pas très bien pourquoi je dis ça ici, mais c'est très dommage cette tendance au zapping musical permanent. Mais cela ne te concerne pas du tout, je dis cela d'une façon générale ! :)
    Alexandre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le Daft Punk, oui, tu as raison de dénoncer la tendance au zapping musical. Mais franchement, moi aussi, le "Kid A" de Radiohead ne m'avait pas emballé à première écoute, mais de suite, je savais que je n'allais pas en rester là. Parce qu'il avait quelque chose qui m'était inconnu et qui pouvait être intéressant d'approfondir, au risque de perdre son temps au bout du compte. Ce qui n'a bien sûr pas été le cas. Le nouveau Daft Punk, je l'ai zappé, comme tu dis, je n'ai même pas eu la patience de l'écouter en entier. Parce que je n'ai jamais été fan du groupe, parce que ce disque n'a rien de nouveau comme je l'ai dit dans mon post, parce qu'après le Deerhunter, le Flaming Lips - oui, encore une fois - ou le Yo La Tengo, il sonne même très cheap. Pas besoin d'avoir une platine audiophile pour s'en rendre compte. Voilà, après je comprends que cette musique puisse quand même plaire, ça reste bien mieux que l'habituelle soupe que des radios comme NRJ nous sert. Donc, oui, je pratique le zapping musical : trop de nouveautés, l'obligation de choisir, de trier, au risque de louper des trucs vraiment indispensables. Désolé, et j'espère que sachant cela, tu continueras à me lire ;-)
      A+

      Supprimer
    2. Oui l'exemple de Kid A était bien trop extrême car, bien que j'apprécie le Daft Punk, Kid A lui est mille fois supérieur. Et il y avait la nouveauté à creuser en effet. Mais c’est le seul exemple qui m'était venu :)
      C'est normal de "zapper" comme tu le fais, il y a beaucoup trop de musique passée, présente, et future, pour donner un temps d'écoute égal à chaque. Je ne parlais pas de ta façon d'écouter la musique, qui est saine je pense. D'ailleurs je fais comme toi ! Désolé si je me suis mal exprimé, mais je pensais plus à la façon qu'ont certains de ne pas écouter la musique et seulement de se fier à l'extramusical, et du coup d'être très versatiles.
      Les exemples les plus extrêmes sont les radios (que je n'écoute pas beaucoup, à part nova et le mouv de temps en temps), enfin surtout les radios les plus "commerciales" qui nous passent (en général) de la soupe à longueur de journée, de la musique en mode autopilote sans aucune inspiration, sans âme et sans intérêt esthétique aucun pour ma part.
      L'autre exemple serait les gens qui dénigrent les groupes dès qu'ils ont un minimum de public ou survendent des groupes, parfois excellents parfois un peu transparents, en ayant écouté 1 ou 2 morceaux, puis les lâchent, et qui ne marchent que sur le "buzz". Comme le NME. C'est un peu ce qui est arrivé aux Klaxons, la différence de traitement entre les 2 albums par ce genre de presse mise en rapport avec la différence de qualité est ridicule (2 très bons albums, mais différents, tout le monde parle du premier, peu de gens du 2e).
      Ces mentalités tuent les vrais artistes, ceux qui ont un vrai parcours, une carrière longue, comme les Flaming Lips ou Deerhunter, pour des one hit wonder à la pelle, et tuent le format album au profit de chansons top50 putassières. Certains groupes ont besoin de temps avant de se trouver et ce système empêche cela.
      Donc voilà, je ne parlais pas du cas de Daft Punk ni de toi en particulier ! D'ailleurs j'ai de l'affection pour ce groupe mais je ne suis pas fan dans le sens où je pense avoir un certain regard critique, je n'aime pas tout, et pas de la même façon chez eux. Et je comprends tout à fait qu'on ne puisse pas aimer, c'est juste que ce qui bloque certains ne me dérange pas, c'est la même chose pour moi et certains groupes. Et je ne les prend pas pour des dieux vivants non plus, en terme de qualité l'excellent dernier Flaming Lips est clairement supérieur, mais je n'ai jamais prétendu avoir bon goût, et il me faut un peu de tarte à la crème, de chantilly musicale de temps en temps, et le Daft Punk ne me plaît sans doute pour ça :) J’aime la musique que j’écoute, même si elle peut paraître de mauvais goût, mais je ne demande à personne d’avoir le même avis que moi, car je n’aimerais pas qu’on me force à écouter un artiste considéré comme intouchable mais qui m’indiffère. Et j’assume ces goûts parfois douteux ;)
      Désolé pour ce message décidément beaucoup trop long, mais je m’étais sans doute mal exprimé auparavant, et je ne voulais pas que tu le prennes mal du tout, je préférais m’expliquer.  Sur internet, les gens ont tendance à être discourtois, et je ne voudrais pas que tu prennes mon précédent message pour une agression du tout, d’autant plus que j’aime vraiment ton blog, qui m’a beaucoup apporté musicalement.
      Voilà, sur ce je te souhaite une bonne soirée, un excellent weekend, et une bonne continuation !
      Et je te lirais toujours sans problème et avec joie !
      :) 

      Alexanre

      Supprimer