Accéder au contenu principal

TaughtMe - Am I Old ?

"Suis-je vieux ?". Voilà une question que tout le monde finit un jour par se poser. Parce qu'au travail, des plus jeunes viennent prendre votre place. Parce qu'à la maison, vos enfants vous le font constamment ressentir. Parce que chaque jour voit apparaître des nouveautés qui vous dépassent ou pire, vous laissent complètement indifférent. La musique de Blake Henderson est de cet âge-là, celui du questionnement sur le temps qui passe, celui qui nous reste et celui qui, déjà, s'en est allé. Elle possède trop d'aspérités pour qu'on la considère comme de première jeunesse, mais il lui manque la fluidité et la sagesse liées au grand âge. Encore précieuse, elle a l'ambition des gens qui continuent d'y croire. "Taught me", au passé, comme si l'heure n'était plus à l'apprentissage. Comme si était maintenant venu le moment crucial du choix.
Comme si c'était déjà quitte ou double. La carrière de Henderson en est peut-être arrivée là, après 4 albums anonymement reçus. "Am I Old?" est un étonnant mélange de Antony Hegarty pour la sensibilité à fleur de peau qui transpire à chaque seconde et de mes chouchous des Parenthetical Girls pour les mélodies baroques et un poil maniérées. Difficile au final de faire un choix définitif. Disons que le disque continue d'attiser la curiosité après plusieurs écoutes, ce qui n'est évidemment pas un signe de sénilité.

Clip de "Well Maybe" :

Commentaires

  1. Mon humeur reste enjouée, mais j'ai été conquis par les extraits et ta chronique. J'ai même ajouté dans mes recherches d'ogre musical le "Parenthetical Girls" et je vais me chercher Taughtme.
    Merci

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lucie

L'autre jour, en lisant l'article intitulé « ça rime à quoi de bloguer ? » sur le très bon blog « Words And Sounds » - que vous devez déjà connaître, mais que je vous recommande au cas où cela ne serait pas le cas - je me disais, mais oui, cette fille a raison : « ça rime à quoi la musique à papa? ». Enfin, non, sa réflexion est plutôt typiquement féminine : trouvons un sens derrière chaque chose ! Nous, les hommes, sommes plus instinctifs, moins réfléchis. C'est sans doute pour ça que dans le landernau (je ne sais pas pourquoi, j'aime bien cette expression, sans doute parce que ça fait breton :-) des « indierockblogueurs », il y a surtout des mecs. Un mec est par contre bizarrement plus maniaque de classements en tout genre, surtout de classements complètement inutiles dans la vie de tous les jours. Pour ceux qui ne me croient pas, relisez donc Nick Hornby. Et je dois dire que je n'échappe pas à la règle, même si j'essaie de me soigner. J'ai, par exemple,…

Top albums 2018

10. Montero - Performer
Chez Montero, la musique est avant tout un hobby. Le monsieur est d'abord dessinateur. Du coup, il publie un disque que lorsqu'il en a envie et que le résultat lui convient. "Performer" est donc un album d'amateur, sans prétention, dans l'esprit d'un Ariel Pink. C'est souvent ce genre d'attitude qui est à l'origine des plus belles œuvres. 
9. The Good, the Bad and the Queen - Merrie Land
Depuis plusieurs années, il est difficile de suivre Damon Albarn dans toutes ses pérégrinations, alternant le très bon et le moins. Si les derniers Gorillaz ne m'ont pas tellement convaincu, le retour de son super groupe, The Good, The Bad and The Queen est une belle réussite. Il y revient à ses premiers amours de la pop anglaise, comme à l'époque bénie de "Parklife", y ajoutant une maturité et une vision plus désabusée de la société britannique. Le Brexit est passé par là et s'il est à l'origine d'aussi bea…

The Walkmen - In The New Year (2008)

A chaque fois, je me demande quelle chanson conviendrait le mieux pour débuter l'année. Chaque année, c'est pourtant la même qui revient comme une évidence. Parce qu'elle a tout : l'efficacité, l'immédiateté et le thème adéquat (et accessoirement un très joli clip). "It's gonna be a good year", voilà ce qu'on souhaite tous. "I'm just like you. I never hear the bad news.", voilà ce qu'on essaie tous, ne garder que le meilleur. The Walkmen fait partie de ces éternels groupes de seconde zone, parce qu'ils n'ont pas eu le bon timing, le renouveau rock initié par les Strokes, les White Stripes ou Interpol était déjà en perte de vitesse au moment où les "marcheurs" ont débarqué vers 2004 avec leur "tube" "The Rat". Même lorsque leur musique est utilisée comme bande son d'une série à succès ("Heaven" pour le dernier épisode de "How I Met Your Mother"), The Walkmen reste cett…