12 mars 2014

Grand jeu sans frontières des blogueurs mangeurs de disques saison 8, épisode 2/7

Thème du jour :
"There's too much, too much, too much." 
Un disque beaucoup trop compliqué, indigeste, ampoulé; il y a un peu trop de tout partout, mais... c'est pour cela que vous l'aimez...
SPARKS - PROPAGANDA (1974)
Quand il s'agit d'en faire trop sans pour autant que ça paraisse indigeste, je pense tout de suite aux Sparks. Parce qu'il y en a très peu comme eux qui peuvent réussir ce genre d'exploits. Tout simplement, parce qu'on devine que chez eux, ce n'est pas forcé. Il n'y a pas de volonté cachée. Ils sont comme ça, c'est tout. Ils n'ont pas peur de l'outrance : des mélodies qui rebondissent, une voix qui part volontiers dans les suraigus, des claviers qui déboulent à toute berzingue. Et puis, s'il faut choisir un de leurs disques les plus frapadingues, pas de doute, je prendrais "Propaganda", le deuxième paru en 1974. Les frères Mael étaient alors à leur apogée artistique, après leur chef d'oeuvre, plus sobre et plus réussi aussi, "Kimono My House". Mais "Propaganda" tient plus que la route et enchaîne les titres pop glam qui déboîtent : "Reinforcements", "BC", "Something For The Girls With Everything", "Achoo", etc. La cadence ne ralentit pour ainsi dire jamais, jusqu'au joli final "Bon Voyage". C'est exactement ça, on vient de passer avec les Sparks un très agréable voyage. Le problème, c'est que maso, on a l'impression de s'être laissé bâillonner, ligoter à l'arrière d'un jet ski lancé à pleine vitesse. Tiens, ça vous rappelle rien comme image ? Pour amateur de sensations fortes...

17 commentaires:

  1. Ils sont pas compliqué les Sparks, il sont d'un autre monde !
    Bien joué !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, c'est pas compliqué, c'est juste un peu "too much" mais avec eux, ça passe !

      Supprimer
  2. Super bien trouvé... trop déglingués les mecs..ceci dit j'avais réussi à choper qq disk interressant..me souviens plus lesquels.. connais pas celui là.

    RépondreSupprimer
  3. Oui les Sparks, pile dans la thématique, après j'ai un peu de mal sur la longueur d'un album, même en kimono. Mais superbe idée, par contre cet album là peu de souvenirs ..

    RépondreSupprimer
  4. Ah ouais alors, parfait.
    Je m'étais arrêté à Kimono, va falloir que j'essaie celui-ci, la vidéo et ton texte donnent envie.

    RépondreSupprimer
  5. Connais pas celui-ci, mais je te crois...

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connais pas particulièrement bien ce groupe, mais j'aime leur concept qui consiste à jouer de l'auto-dérision permanente, la qualité des composition n'en pâtit d'ailleurs pas.

    RépondreSupprimer
  7. C'est exactement ça: ils ne cherchent pas à faire les malins: ils sont malins! La nuance est énorme.

    RépondreSupprimer
  8. je te rejoins dans le plaiir qu'il y a à les découvrir. Il y a une couleur baroque plus fine que QUEEN quand QUEEN veut faire des manières. le début de PROPAGANDA et déjà un frisson garanti. Je les adore et tu me "forces" presque à me les repasser. Je les suis depuis longtemps et j'avoue qu'ils continuent à me surprendre, ils tordent la POP avec une de ces classes
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il n'y a pas le côté démonstratif de Queen. C'est de l'exubérance plus naturelle.

      Supprimer
  9. Très bonne idée !
    Et je ne sais pourquoi, mais ton papier m'a fait penser qu'un Magnetic Fields aurait aussi pu être parfait pour ce thème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnetic Fields, oui, le "69 love songs" : trop de chansons, mais très bon quand même ;-)

      Supprimer
  10. Alors là je valide à 300%! Et cet album est dans la continuité de "Kimono my House" en presque mieux. Franchement, je mets quiconque au défi de ne pas fondre face à des morceaux tel que "Reinforcements" et "Never turn your back of mother earth".
    Et leur période New Wave, souvent injustement décriée, vaut aussi plus que le détours! En fait, tous leurs disques jusqu'en 1983 sont pour moi parfaits et absolument addictifs.
    Vive Sparks!

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connais d'eux que leur duo avec les Rita Mitsouko et un ou deux titres...mais ce que tu en dis a l'air intéressant...

    RépondreSupprimer
  12. Excellent choix, parfait pour ce thème.
    Déjanté, décalé, baroque, arty et d'une grandiloquence second degré. Sparks ou les troublions extra terrestre de la Pop.
    A +

    RépondreSupprimer
  13. Alors là, pour le coup, c'est parfait.

    RépondreSupprimer