14 mars 2014

Grand jeu sans frontières des blogueurs mangeurs de disques saison 8, épisode 3/8

Thème du jour :
"Je lui dirais les mots bleus, les mots qu'on dit avec les yeux." Un disque qui se passe de mots, et très bien, merci!...


GONZALES - SOLO PIANO (2004)
Bon, un disque qui se passe de mots, c'est un disque instrumental, non ? Mais tous les albums de ma discothèque ont des paroles ! Comment vais-je faire ? Je n'écoute pas de classique ni de jazz. Je ne vais pas citer un truc que je ne connais pas et que je n'apprécie pas, juste histoire de coller au thème. Ça ne serait pas très honnête. Ah tiens si, y a Gonzales, le sauveur et son splendide "Solo Piano", utilisé dans les pubs, capable de faire une unanimité quasi désarmante de 7 à 77 ans, mélomanes ou non. Sympa, ce Gonzales, pratique quand on est à court d'idées, en manque d'inspiration. Un de ces disques qui fait dire à l'amateur d'indie rock que je suis, que moi aussi, j'écoute du classique, j'avais presque oublié ! Mais plus que du classique, "Solo Piano", c'est de la pop intelligente jouée exclusivement au piano. Du Clayderman plus exigeant, en quelque sorte. Il s'en est vraiment fallu de peu, car ce n'est sans doute pas demain la veille que le disque aura un petit frère dans ma discothèque ! Merci encore monsieur Gonzales !

15 commentaires:

  1. ça me semble tout de même pas très compliqué de faire du Clayderman plus exigeant !!!

    RépondreSupprimer
  2. Bon album, celui que je connais le mieux de ce chanteur...

    RépondreSupprimer
  3. Je déteste cet album et cet artiste qui n'a vraiment aucun goût. Et puis faire de la pub pour un banque, non mais ou va le monde ?!
    Plus sérieusement je suis totalement d'accord sur le caractère consensuel de la musique que tu soulignes. Ce n'est pas du tout évident de faire une musique qui puisse parler à tous, quelque soit le style musical d'origine.
    Je ne connaissais pas Clayderman, mais c'est vrai qu'il y a des points communs, à la différence qu'il a fait du 80's mal vieilli, un peu affreux maintenant !
    Et que penses-tu du solo piano II ?

    RépondreSupprimer
  4. Nouveau doublon.
    Écoutable, mais pas indispensable !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Ok, doublon, mais bien sympathique. Validé!

    RépondreSupprimer
  6. Dans le genre exercice de style, je l'ai trouvé plutôt réussi, masi pas impérissable.

    RépondreSupprimer
  7. Gomez-Lopez-Fernandez c'est toujours pas mon taf mais c'est bien qu'il t'ait sauvé la mise. J'avoue que les instrumentaux sur toute la durée d'un disque ça me gonfle aussi. A quelques exceptions près ...

    RépondreSupprimer
  8. Rhooo mon Vince, on se fait défonce pour ce thème... quoiqu'on pense du pianiste, tu es pil poil dans le thème..après c'est autre chose.. le mec est bourré de talent, pertinent, même insolent.. il se la joue grave, utilise son art pour s'approprier la vitrine.. il est doué et s'il a du talent chacun peut le prendre comme il veut... big choice Vince.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve que son talent de showman le sert, c'est vraiment du show qui peut attirer des gens vers sa musique, et pas juste du racolage un peu putassier. Dans son style musical, les musiciens n'osent pas aller vers les gens, je trouve que c'est plutôt une qualité de la part de Gonzales que de faire son spectacle de temps en temps. Le personnage est intéressant.

      Supprimer
    2. Oui, c'est autant son art que sa visibilité... comme Katerine :D

      Supprimer
    3. intéressant, talentueux... y'a Tellier aussi.. pas la maison, mais Seb

      Supprimer
  9. Doublon certes, mais excellent disque et artiste donc good choix !!!
    Gonzales, quel artiste talentueux et déjanté, savamment décalé.
    A +

    RépondreSupprimer