16 mars 2014

Grand jeu sans frontières des blogueurs mangeurs de disques, saison 8, épisode 4/7

Thème du jour :
"There's no future, no future, no future for you!" Le disque que vous écoutez quand tout semble sans issues, histoire de se rouler dans le désespoir...

BERTRAND BETSCH - LA SOUPE A LA GRIMACE (1997)
A l'inverse des disques entièrement instrumentaux, les disques tristes, ce n'est pas ça qui manque chez moi. J'ai donc l'embarras du choix pour le thème du jour. "La soupe à la grimace" de Bertrand Betsch s'est finalement imposé pour plusieurs raisons. Pour le titre d'abord, assez raccord avec les paroles faisant plutôt dans le dénigrement personnel. Le chanteur ne s'apitoie pourtant pas sur son sort, il se déclare juste inadapté ("un mauvais vivant") sans pour autant envisager le suicide ("passer sous le métro"). Pas vraiment le genre de disques pour gens bien dans leur peau. Ils ne comprendraient pas, les pauvres. Autre raison de ce choix, le fait de n'avoir jamais parlé encore de cet album, le premier de Betsch, quelque part entre les deux disques mythiques de Dominique A, "La fossette" pour les rythmiques minimalistes et synthétiques et "Remué" pour les thèmes sombres et amers abordés. Enfin, un album qui contient une chanson aussi terrible dans tous les sens du terme que "La Complainte du Psycho Killer" ne peut décemment resté dans l'ombre. "La Soupe à la Grimace" est un disque marquant pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, qu'on se repasse à l'occasion pour se complaire dans la mélancolie, quand la vie ne répond plus à nos vraies aspirations ou quand nous n'y trouvons simplement plus de sens.

7 commentaires:

  1. Je ne connais pas ce 1er album, j'ai surtout découvert Bertrand Betsch il y a peu...
    C'est un choix original en tout cas...:)
    Pourrais-tu le dropboxer par hasard?

    RépondreSupprimer
  2. Le dénigrement personnel, y a rien de tel !!

    Sinon, aouch, j'ai du mal avec la voix ...

    RépondreSupprimer
  3. Même problème avec la voix :/ Dommage car le reste (textes, musique), est vraiment bon. Mais sinon, excellent choix.

    RépondreSupprimer
  4. D'accord avec EWG et Alex : la voix du gaillard dessert grandement les compositions qui sont, elles, plutôt bien fichues. Graves et légères à la fois, avec de très beaux accompagnements.
    Dommage, vraiment dommage

    RépondreSupprimer
  5. J'ai souvent croisé la pochette, mais je n'en sais pas davantage...

    RépondreSupprimer
  6. C'est un super album, avec une superbe pochette et qui contient un des meilleurs titres au monde : La complainte du psycho-killer :)

    RépondreSupprimer