3 octobre 2014

Purling Hiss - Weirdon

A l'heure du retour de Weezer, groupe fantasmé des teenagers des années 90, qui, à mon humble avis, supporte difficilement une écoute prolongée aujourd'hui. Franchement, "Undone - the sweater song", c'est du rock d'étudiants de première année. Bien fait, avec les moyens du bord, ou plutôt des capacités limitées. Mais passé à l'âge adulte, on recherche autre chose, du plus consistant, non ? A la vue des commentaires dithyrambiques glanés sur le net, je me dis que la nostalgie a la dent dure et on ne renie pas comme ça ses premiers émois de rockeurs adolescents. Mais je suis un cas particulier, le grunge et tous les groupes ayant gravité de plus ou moins près autour ont tendance à me soûlent rapidement aujourd'hui. Purling Hiss, plus encore que Dinosaur Jr ou Sebadoh qui ne m'enthousiasment qu'épisodiquement, seraient les seuls capables de me faire encore aimer ce rock indé US.
Parce qu'ils ne sont pas dans la démonstration technique, parce que si dilettante que paraît leur musique, elle ne renonce pas aux jolies mélodies. Parce qu'il n'y a pas l'insupportable voix de braillard d'un Eddie Vedder venant gâcher l'écoute d'une belle balade acoustique ("Running Through My Dreams"). Peut-être parce que ce n'est pas un style que j'écoute régulièrement, les Purling Hiss sont pour moi des outsiders qui mériteraient les honneurs. D'autant que ce "Weirdon" surpasse même le précédent, le pourtant déjà recommandé "Water On Mars". Oubliez donc Weezer et venez donc y jeter une oreille, vous m'en direz des nouvelles...

1 commentaire:

  1. N'empêche, dans le genre, on n'a pas fait mieux depuis l'album bleu de Weezer (1994). Bricolage ou pas, isn't it ?

    RépondreSupprimer