25 février 2015

The Sound - I Can't Escape Myself (1980)

Le son, bah oui, le son. Pourquoi pas le son d'abord ? Parce que c'est quand même ce qui nous intéresse en premier lieu, non ? Un bon son, y a que ça de vrai. "I Can't Escape Myself", le premier titre du premier album de ce groupe anglais paru au tout début des années 80 en est assurément un. De bon son. Mais l'époque n'en manquait pas, alors ils sont passés un peu inaperçus. Pourtant, à réécouter aujourd'hui ce "Jeopardy", on se dit que c'est injuste. Que The Sound aurait dû être énorme, presque autant que Joy Division ou The Cure. Le groupe essaiera tant bien que mal de sortir son épingle du jeu. En vain. Il restera cantonné dans l'ombre. Malheureusement, qu'arrive-t-il dans ces cas là ? Adrian Borland, le chanteur, se suicide en se jetant sous un train en gare de Wimbledon, à Londres, un triste jour de 1999, près de vingt ans après la mort d'un certain Ian Curtis et des débuts de The Sound. Trop tard diront les plus cyniques. A l'annonce de sa disparition, les paroles de "I Can't Escape Myself" résonne étrangement. Comme une prémonition. Une fatalité. Banale trajectoire de l'histoire du rock d'un groupe qui n'aurait pas dû l'être, banal. Viennent d'être réédités dans un même coffret leurs trois premiers disques accompagnés d'un live pour la BBC. Si ce n'est déjà fait, précipitez-vous l'acheter. Non, il n'y a pas que Joy Division dans la vie.

So many feelings
end up in here
left so alone I'm with
the one I most fear
I'm sick and I'm tired
of reasoning
just want to break out
shake off this skin

I can't escape myself

All my problems
loom larger than life
I can't swallow another slice
Seems like my shadow
marks every stride
can I learn to live with
what's stuck inside

I can't escape myself

So many feelings
end up in here
left so alone I'm with
the one i most fear
I'm sick and I'm tired
of reasoning
just want to break out
kick off this skin

I can't escape myself

6 commentaires:

  1. Jeopardy, l'autre chef d'oeuvre de The Sound avec from the Lion's mouth. Heartland, unwritten law, missiles... que du bon ! Les albums suivants, même si un peu en dessous recèlent aussi des pépites : monument, party of the mind, total recall, a new way of life etc...
    Un groupe à redécouvrir
    Merci en tout cas de rendre hommage au génie d'Adrian Borland
    EricJ

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connais pas ce groupe. Morceau intrigant qui donne envie d'en connaitre davantage. Pour ce qui est du son, je me demande s'il ne sonne pas mieux aujourd'hui qu'à l'époque.

    Ps: faudrait arrëter de parler des suicides pour vanter un groupe et continuer à perpétuer ça avec Joy Division. Nino Ferré s'est suicidé aussi et on en a jamaiss fait un fromage... Et je donne cet exemple sans ironie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais aussi pu évoquer Dalida et Mike Brant, pour les suicides :-) Il me semble pas en avoir fait un fromage. J'ai juste évoqué le parallèle avec Joy Division, qui me semble malheureusement évident. Nino Ferrer était assez unique en son genre. Son suicide n'a pas changé quoi que ce soit à sa notoriété. Et puis, il avait déjà sa carrière derrière lui. Contrairement à Ian Curtis...

      Supprimer
  3. Oui, tu as raison, c'est juste moi qui trouve qu'on associe trop le nom du groupe au suicide du chanteur, même quasi 40 ans après.

    Pour revenir à The Sound, sur ce morceau, je trouve qu'au niveau du son, justement, il manque un petit truc pour qu'ils aient pu être gros. C'est un peu comme quand on dit que Felt aurait dû être énorme après Primitive Painters... D'ailleurs, je viens de remarquer que c'est Adrian Borland qui a produit sans mon album préféré de Felt, le dernier... Et d'ailleurs on peut être un grand groupe sans être "énorme".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. I can't excape myself n'est pas le titre le plus évident de The Sound donc difficile de comparer avec Primitive painters (ou Penelope Tree) de Felt. Il faut vraiment écouter les 2 premiers albums de The Sound dans leur intégralité (+les titres que j'ai cité plus haut des autres albums) pour comprendre qu'ils sont passés à côté d'une plus grande renommée. Peu de groupes ont commencé leur carrière par 2 chefs d'oeuvre (je n'en vois d'ailleurs pas qui me viennent à l'esprit)...
      EricJ (grand fan de The Sound, vous l'avez compris!)

      Supprimer
  4. Pour ce qui est du son great.

    RépondreSupprimer