21 avril 2016

PJ Harvey - The Hope Six Demolition Projet

Un nouveau disque de PJ Harvey est forcément un événement. Partant de ce postulat immuable et rassurant, je ne pouvais évidement pas faire comme s'il n'existait pas. L'anglaise reste une des rares valeurs sûres du rock féminin, réussissant à chaque nouvelle sortie à proposer quelque chose de neuf, à se renouveler. Ici, la chanteuse a parcouru le monde, côtoyé la misère et la guerre pour y puiser l'inspiration. L'enregistrement du disque a aussi été ouvert au public. PJ Harvey a voulu un disque en mouvement, généreux, en y faisant rentrer un maximum d'expériences et de bruits extérieurs. Comme si, l'âge aidant, elle semblait de plus en plus intéressée par le monde qui l'entoure. Les débuts rêches et introspectifs sont désormais loin. On pourra le regretter, car sa musique a perdu en originalité et puissance, ce qu'elle a gagné en assurance et lisibilité. Si les premiers titres lancés sur la toile en avant-première auguraient le meilleur, l'ensemble apparaît quand même un poil décevant. Le milieu de l'album, par exemple, constitue une sorte de ventre mou, dont l'inspiration, en retrait, laisse à penser que ce "The Hope Six Demolition Project" ne restera pas l'oeuvre la plus essentielle de l'artiste. 
En résumé, PJ Harvey continue de sortir des disques solides et efficaces, mais elle semble avoir besoin de plus en plus d'artifices (l'emploi d'un saxo, les voyages, l'enregistrement public du disque, etc) pour continuer à surprendre. Est-ce cette fatale maturité qui touche aussi le rock ou bien une réelle difficulté à rester simple et directe ?

"The Community Of Hope" :

"The Wheel" :

2 commentaires:

  1. Ecouté une fois, et loin d'être convaincu.
    je lui laisserai évidement une seconde chance, mais se pointe déjà selon moi des aspects sinon rebutants du moins décevants ou rédhibitoires (pas tant sur le fond mais sur la forme) : retour du chant clair écouté dans l'excellent White Chalk (le bon point de ce chant c'est qu'il apparait comme un contrepoint lumineux à l'ambiance sombre du disque) sauf que là, c'est peu supportable, et un revival 60's dans son ensemble pas franchement convaincant.
    Bref si je devais en faire la chro prochainement, je serais moins magnanime ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou. Personnellement, j’ai beaucoup aimé. PJ Harvey c’est en effet un artiste hors pair.

    RépondreSupprimer