21 avril 2017

Foxygen - Hang

Je sais, l'album est sorti il y a déjà quelques temps mais je profite d'une relative accalmie dans les sorties musicales intéressantes pour vous parler aujourd'hui du dernier disque de Foxygen. Bon, c'est aussi parce qu'étant en vacances, j'ai un peu décroché de l'actualité mais promis, je m'y replonge. Foxygen donc, un groupe ultra prometteur, mon disque de l'année 2012, c'était eux. Alors qu'ils n'en étaient qu'à leurs débuts. "Take the kids off Broadway" n'était même pas un vrai LP, sorti uniquement en vinyl. J'avais été les voir à la Mécanique Ondulatoire où le groupe dégageait un évident charisme scénique. La suite fut un peu décevante, un deuxième album sorti rapidement après mais moins foufou, trop contenu. Les influences apparaissaient alors trop flagrantes : Mick Jagger, David Bowie ou Lou Reed. Puis, il y eut un troisième disque complètement foutraque qui tendait régulièrement vers le n'importe quoi et où Foxygen s'auto-caricaturait. Après ça, je dois avouer que je n'attendais déjà plus grand chose de la formation de Sam France et de Jonathan Rado. "Hang" est donc une bonne surprise mais elle mit du temps à se confirmer. 
Foxygen est revenu à ses premiers amours : un disque court, des mélodies qui jouent aux montagnes russes, l'absence de peur de trop en faire, aidée en cela par les arrangements soignés de l'ami Matthew E. White et par la folie maîtrisée des petits frères The Lemon Twigs. On a entre les oreilles un album dont on ne lasse pas facilement. Il faut dire que Foxygen ont écouté les mêmes musiques que nous et qu'ils sont suffisamment doués pour ne pas simplement les copier mais y apporter une vraie touche personnelle. Et hop, c'est reparti pour un tour.

1 commentaire: