19 mai 2017

The New Year - Snow

J'ai beau écouter du rock indépendant depuis plus de vingt ans, il m'arrive encore de découvrir des groupes ou des artistes. Les frères Kadane en font partie. Ils ont d'abord œuvré au sein de Bedhead, formation emblématique d'un mouvement qu'on a appelé à la fin des années 80 et au début des années 90, le slowcore (Galaxie 500, Luna, Low, Red House Painters, etc) Ce rock lo-fi misait avant tout sur la lenteur, sans cracher pour autant sur les guitares bruyantes et une certaine appétence pour les mélodies simples et limpides. Comme si l'époque avait besoin de prendre son temps, de ralentir le rythme, devant la frénésie ambiante, tout en criant sa différence et son goût du beau et naturel. Il y eut quelques adeptes, mais le mouvement eut nettement moins d'impact que le grunge, par exemple, qui avait indéniablement un look et une plus grande envie d'en découdre. Les frères Kadane ont ensuite fondé The New Year, à l'orée des années 2000. "Snow" est leur quatrième album, neuf ans après le précédent. Leur musique devient de plus en plus accessible et pour une fois, ce n'est pas au détriment de la qualité. 
Les mélodies, qui, de prime abord, pourraient paraître ennuyeuses - on ne se refait pas, la modestie des effets demeurent -, gagnent en accroche au fil des écoutes. Elles finissent par nous envelopper, comme sur "The Beast", au lent final hypnotique et magnifique. Toujours pareil. Jamais pareil. Voilà le credo des frères Kadane. "Snow" n'est sans doute pas un disque de saison. Tant mieux, il nous suivra plus longtemps.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire