Accéder au contenu principal

Thousand - Le Tunnel Végétal

Je sais, j'ai mis du temps à me décider pour ce disque sorti il y a déjà plusieurs mois. Il faut dire que je l'ai longtemps trouvé trop prétentieux. Les paroles surtout, tantôt drôles et décalées ("j'ai lu l'avenir du monde dans ton regard. je jure sur la tête de Robert Ménard"), tantôt volontairement crues ("il était pompier dans un boulard italien"), un brin provocatrices, ou aux références obscures pour beaucoup ("souviens-toi Michniak, tous les disques sont de la merde"), et cette façon nonchalante de chanter, l'air de ne pas y croire tout à fait. Mais de l'autre côté, il y a la musique, impeccable, qui a fini par faire pencher la balance. Il faut dire que Thousand, alias Stéphane Milochevitch est très bien entouré avec entre autres, Syd Matters au clavier ou O à la basse. On pense par moments à Bashung pour les textes imagés, mais en version pop, new wave. 
Après plusieurs excellents disques de pop psychédélique chantés en anglais, Thousand s'est décidé à œuvrer dans sa langue natale. Plus qu'un pas de côté, c'est une vraie fuite en avant, donnant à sa musique davantage de reliefs, un supplément d'âme. Ces textes qui, de prime abord, peuvent ressembler à un vaste écran de fumée, sont en réalité constitués de collage de phrases souvent touchantes qu'on retrouve quelques fois ("mais qu'est-ce que tu caches papa dans le coffre de la Xantia?") d'un morceau à l'autre. Comme un puzzle à déchiffrer, un tunnel à traverser, avant d'entrevoir enfin la lumière. Le résultat, assez unique en son genre, fait assurément du "Tunnel Végétal", l'un des disques de pop française les plus passionnants de 2018.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Lucie

L'autre jour, en lisant l'article intitulé « ça rime à quoi de bloguer ? » sur le très bon blog « Words And Sounds » - que vous devez déjà connaître, mais que je vous recommande au cas où cela ne serait pas le cas - je me disais, mais oui, cette fille a raison : « ça rime à quoi la musique à papa? ». Enfin, non, sa réflexion est plutôt typiquement féminine : trouvons un sens derrière chaque chose ! Nous, les hommes, sommes plus instinctifs, moins réfléchis. C'est sans doute pour ça que dans le landernau (je ne sais pas pourquoi, j'aime bien cette expression, sans doute parce que ça fait breton :-) des « indierockblogueurs », il y a surtout des mecs. Un mec est par contre bizarrement plus maniaque de classements en tout genre, surtout de classements complètement inutiles dans la vie de tous les jours. Pour ceux qui ne me croient pas, relisez donc Nick Hornby. Et je dois dire que je n'échappe pas à la règle, même si j'essaie de me soigner. J'ai, par exemple,…

Top albums 2018

10. Montero - Performer
Chez Montero, la musique est avant tout un hobby. Le monsieur est d'abord dessinateur. Du coup, il publie un disque que lorsqu'il en a envie et que le résultat lui convient. "Performer" est donc un album d'amateur, sans prétention, dans l'esprit d'un Ariel Pink. C'est souvent ce genre d'attitude qui est à l'origine des plus belles œuvres. 
9. The Good, the Bad and the Queen - Merrie Land
Depuis plusieurs années, il est difficile de suivre Damon Albarn dans toutes ses pérégrinations, alternant le très bon et le moins. Si les derniers Gorillaz ne m'ont pas tellement convaincu, le retour de son super groupe, The Good, The Bad and The Queen est une belle réussite. Il y revient à ses premiers amours de la pop anglaise, comme à l'époque bénie de "Parklife", y ajoutant une maturité et une vision plus désabusée de la société britannique. Le Brexit est passé par là et s'il est à l'origine d'aussi bea…

The Walkmen - In The New Year (2008)

A chaque fois, je me demande quelle chanson conviendrait le mieux pour débuter l'année. Chaque année, c'est pourtant la même qui revient comme une évidence. Parce qu'elle a tout : l'efficacité, l'immédiateté et le thème adéquat (et accessoirement un très joli clip). "It's gonna be a good year", voilà ce qu'on souhaite tous. "I'm just like you. I never hear the bad news.", voilà ce qu'on essaie tous, ne garder que le meilleur. The Walkmen fait partie de ces éternels groupes de seconde zone, parce qu'ils n'ont pas eu le bon timing, le renouveau rock initié par les Strokes, les White Stripes ou Interpol était déjà en perte de vitesse au moment où les "marcheurs" ont débarqué vers 2004 avec leur "tube" "The Rat". Même lorsque leur musique est utilisée comme bande son d'une série à succès ("Heaven" pour le dernier épisode de "How I Met Your Mother"), The Walkmen reste cett…