Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2018

Tracyanne and Danny - Tracyanne and Danny

Voilà deux artistes qui joignent pour la première fois leurs forces et dont la carrière m'était jusqu'alors à peu près inconnue. Pour le londonien Danny Coughlan, ce n'est sans doute pas surprenant, son ancienne formation, Crybaby n'a jamais rencontré qu'un modeste succès critique. Pour l'écossaise Tracyanne Campbell, c'est différent, son précédent groupe Camera Obscura avait à l'image de leurs compatriotes Belle & Sebastian dont ils avaient en grande partie pris la relève dans une même veine pop mélodique et romantique, leur fan club : de grands adulescents souvent mal dans leur peau. Suite au décès de leur claviériste Carey Lander en 2015, les Camera Obscura se sont malheureusement éteints. Il a donc fallu pour leur chanteuse tourner cette douloureuse page.
Nous voilà maintenant, avec Tracyanne & Danny, en présence d'un duo comme on en rencontre seulement dans nos rêves :  Belle & Sebastian ("Home & Dry") et les Smiths (…

Cut Worms - Hollow Ground

Fin mai, c'est l'heure habituelle du bouclage de la programmation de la Route du Rock collection été. À ce moment-là, les principales têtes d'affiche ont déjà été annoncées. Il ne reste donc plus que les seconds couteaux et des fois, c'est là que surgit la bonne surprise qu'on n'attendait pas. Cut Worms pourrait être celle-là. Sa pop peut d'emblée paraître un poil ringarde et datée, assez proche en cela des premiers Beatles ("She loves you yeah yeah" ou "I Want to Hold Your Hand"), de la sunshine pop californienne et des mélodies à la mode au début des années 60. Près de soixante ans plus tard, on n'en trouve d'ailleurs peu à vouloir reprendre le flambeau. Mais là où Cut Worms se différencie encore plus, c'est par sa belle science des arrangements.
Mark Clarke, le leader du groupe est un perfectionniste, c'est pour cela que ce premier album a mis un peu de temps à paraître. Quelques chansons ont été écrites il y a déjà p…

Courtney Barnett - Tell Me How You Really Feel

Elles ne sont pas nombreuses les chanteuses dans le rock à être capable de se faire un nom aussi rapidement. L'australienne Courtney Barnett en fait indéniablement partie en se montrant avec ce deuxième album et un autre en duo avec le folkeux américain Kurt Vile, à la hauteur des espoirs générés par un premier essai unanimement salué par la critique et les amateurs du genre. Pour ma part, je n'avais pas été complètement convaincu (pourtant, le titre "Sometimes I sit and think and sometimes I just sit" ironique était prometteur) Il m'aura fallu attendre ce "Tell Me how you really feel" sans doute plus pop avec l'imparable "Need a Little Time", assurément un des meilleurs titres de 2018. Pour la musique, c'est toujours inspiré par l'indie rock des années 90, celle de Pavement surtout, avec ce chant légèrement nonchalant, ces guitares gentiment acérées (le presque punk "I'm not your mother, i'm not your bitch" dans…

Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp - Sauvage Formes

J'ai pris depuis quelques temps du retard dans ma chronique du "disque de la semaine", vacances obligent. Et puis, il faut dire qu'il n'y avait pour ainsi dire peu de sorties pour moi. L'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp est une drôle de formation qui, comme son nom l'indique, est composée de pléthore de musiciens (14 pour cet album d'où l'ajout de XXL dans leur nom). Ils sont suisses et défendent une politique écologique très à gauche, à l'opposé total du cliché qui voudraient que les helvètes soient tous foncièrement capitalistes. Leur leader soutient par exemple ouvertement les zadistes de Notre-Dame des Landes. Ce sont peut-être dans ces îlots ultralibéraux que les poches de résistance sont les plus fortes. Mais cela est une autre histoire. Ce qui nous intéresse ici est la musique. Celle-ci est assez atypique, car elle charrie beaucoup d'influences. La constance de chacun des 8 morceaux est un côté assez dansant. On a d'abor…