Accéder au contenu principal

Articles

JW Francis - Dream House

Voilà ma vraie première découverte musicale de l'année 2023. Les trois précédents disques chroniques ici étaient l'oeuvre d'artistes pour le moins expérimentés et dont la carrière, à défaut d'être totalement derrière eux, n'est plus à faire. " Dream House " est pourtant déjà le troisième album de JW Francis mais ce n'est qu'aujourd'hui que sa musique arrive enfin à mes oreilles. Sa pop lo-fi et lumineuse aux mélodies irrésistibles (" Casino ", " Swooning ") semble provenir du soleil Californien. Il n'en est rien, l'artiste, guide touristique à ses heures perdues, est né en Oklahoma, a vécu en France et vit désormais à New-York. On pense à Mac Demarco pour le côté à la cool, l'attitude de glandeur patenté, aux Strokes pour le phrasé et les guitares sur quelques titres plus rock comme " Keep it cool Steve ". Le chanteur au look de hipster sympathique - barbu rouquin et frisé - ressemble au copain un peu p
Articles récents

Guided By Voices - La La Land

Un nouveau disque de Guided By Voices ? Mais ça n'a rien d'exceptionnel comme événement ! Le groupe a l'habitude de balancer plusieurs nouveaux albums par an depuis leur dernière re-formation à l'aube des années 2000. Et un de plus, tous plus ou moins pareils, multipliant les mêmes titres indie rock depuis près de 40 ans. Alors pourquoi vous en parler maintenant ? Parce que je me rends compte que je n'ai jamais parlé ici de la formation de Robert Pollard. Il faut dire que Guided By Voices, à l'inverse de nombre de ces contemporains (Pavement, Sonic Youth, Pixies, Yo La Tengo, Sebadoh, Swell, etc) n'a pas rencontré beaucoup d'échos en France. Trop de disques, pas assez de mystère. Ils ont pourtant sorti au moins un classique absolu du genre avec " Bee Thousand " en 1994, période où la presse spécialisée était plutôt préoccupé par la britpop. Le grunge et la scène indépendante américaine était moins en vue. Et puis Pollard, lui, l'ancien inst

James Yorkston, Nina Persson & The Second Hand Orchestra - The Great White Sea Eagle

  Après la parenthèse de l'iguane, revenons à de la douceur avec un nouvel album de l'écossais James Yorkston et son orchestre de seconde main suédois - The Second Hand Orchestra, c'est leur vrai nom - mené par Karl-Jonas Winqvist. Si je n'ai jamais parlé de leur musique ici, c'est sans doute parce qu'elle est trop discrète, pas assez moderne et que leurs albums devaient paraître alors que je donnais la priorité à d'autres sorties plus bruyantes dans tous les sens du terme. Je profite donc de l'accalmie du mois de janvier pour me rattraper. Cette fois-ci, avant de rentrer en studio avec leur orchestre, Yorkston et Winqvist se sont dit qu'il manquait quelque chose aux délicates chansons écrites par l'écossais. Une voix féminine. Et en Suède, quand on parle de douce voix mélodique, on pense évidemment à Nina Persson, l'ex-chanteuse des inoffensifs Cardigans dont on se souvient au moins pour les tubes " Lovefool " et " My favorite

Iggy Pop - Every Loser

Tout d'abord, bonne année et meilleurs voeux de bonheur à toutes et tous. Je ne vais pas vous dire que 2023 sera mieux que la précédente. C'est juste tout le bien que je vous souhaite, car je me dis que si vous êtes ici et lisez mon humble prose c'est qu'on doit partager un minimum de choses. On commence l'année avec l'iguane, dernière icône ou presque du rock'n'roll à papa. Iggy Pop fait partie d'une époque révolue même si son nom et son indéniable aura ont depuis longtemps franchi les barrières générationnelles. Si son ami David Bowie a jusqu'au bout continué de publier des albums importants, on peut difficilement en dire autant de l'américain tant ce dernier semble voguer au fil des envies et des collaborations, moins acteur de sa carrière que pouvait l'être le Thin White D'une. On ne va pourtant pas cracher sur un nouveau disque d'une telle légende du rock. Surtout que le chanteur a régulièrement sorti des albums plus qu'h

Top albums 2022

Drôle d'année que cette année 2022 : beaucoup de concerts, pas beaucoup de chroniques de nouveautés ici mais des disques qui m'ont vraiment marqué. Voici donc les dix principaux où j'ai forcément donné une préférence aux petits nouveaux, aux non habitués de la musique à papa. A part l'indéboulonnable Bertrand Belin, le régulier Destroyer plus en forme que jamais, les autres sont plutôt des novices de mes bilans annuels. Princess Chelsea était déjà présente au travers de son acolyte de longue date Jonathan Bree, Jockstrap avec l'autre groupe de la belle Georgia Ellery, Black Country, New Road, Panda Bear, lui, au sein de Animal Collective. Pour le reste, beaucoup de premiers albums (Jacques, Yard Act, Horsegirl, Wet Leg, Jockstrap) et une belle confirmation (Working Men's Club). Des disques qui vont continuer de me suivre quelques temps voire toujours pour certains. Qui sait ? Tchao 2022, c'était quand même bien... En tout cas mieux que les deux précédentes.

Compilation 2022

  Après les meilleurs concerts de l'année, on enchaîne avec l'inévitable compilation de l'année. Bonne écoute et joyeux Noël à tous ! La semaine prochaine, on finira en beauté avec l'habituel classement de mes dix disques préférés.

Top concerts 2022

Je l'ai déjà dit, on a sans doute battu avec maman notre record de concerts en une année en 2022. Il a donc été plus difficile de sélectionner les meilleurs du lot. Ce classement aurait pu être le même que celui de 1997, 25 ans en arrière ou presque, mise à part pour Grandaddy dont l'album mis en valeur est sorti en 2000. Promis, on ira voir plus de nouveautés en 2023, même si les reformations de Pulp, Blur ou même Siouxsie incitent déjà à penser le contraire. A l'heure où les plus gros festivals sont en train de lâcher leurs têtes d'affiche pour l'été prochain en plus de leurs meilleurs prix histoire de constituer un joli cadeau de Noël, voici donc mon top 5 des concerts de l'année écoulée, garantie ou presque 100% sans festival. Comme quoi, la musique s'apprécie aussi entre fans, dans des lieux plus contenus. Tant pis pour Rock en Seine et les pourtant excellentes prestations de Nick Cave et Kraftwerk. il fallait faire un choix.  5. Grandaddy & The L