Accéder au contenu principal

Et toi, t'as écouté quoi en 2016 ?

L'année 2015 ne fut pas des plus réjouissantes. On s'attendait donc à une amélioration. Forcément. Il n'en fût rien. Les nouvelles du monde ne donnent toujours pas à rire. En plus, cette année, on a vécu d'immenses pertes : David Bowie et Leonard Cohen, notamment. Deux monstres sacrés. Deux icônes inaccessibles. Deux témoins d'une époque révolue. Ma liste, cette année, est peut-être à cause de cela, encore plus resserrée : 42 disques seulement. Je compte sur vous pour me glisser quelques disques omis ou oubliés, en commentaire de ce post, sur Facebook, Twitter ou par mail. En attendant, voici ce qui a passé le plus de temps entre mes oreilles ces 12 derniers mois :


Commentaires

  1. Creeping Pink - mirror Woods et glass castle, comme du Eno moderne bricolé à la maison.
    La pop majestueuse de Radiation City - Synesthetica. Les héritiers de Foxygen Lemon Twigs avec Do Hollywood. Lionlimb Shoo, vu que tu aimes Owens et Whitney tu vas adorer.
    Je suis moins sur que tu aimes mais il y a aussi Soft Hair - soft hair, Blood Orange - Freetown Sounds, Frank Océan - Blonde, Junior Boys - Big Black Coat, Still Parade - Concrète Vision, Céu - Tropix, Bibio - À Minéral Love, Wild Nothing - Life Of Pause, Katherine - Le Film, Bon Iver - 22 à million, Cellars - Phases (produit par Ariel Pink), Diiv - is The is are, le Last Shadow puppets, paradis - recto-verso et plein d'autres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. navré pour les accents et le h à Katerine mon auto correct de portable est insupportablement têtu.

      Supprimer
    2. Merci pour les propositions. Je ne connais pas tout mais tu as l'air d'avoir bien ciblé mes goûts :-)

      Supprimer
  2. Dans mon top de l'année, j'aurais mis sans aucun doute Car Seat Headrest - Teens of Denial (tous ses albums sont épatants, que ce soit Twin fantasy, How to leave town, Monomania ou Nervous young man). Sinon, pour 2016, j'aurais également cité :
    Lemon Twings - Do Hollywood (je conseille également l'écoute de leur album précédent What we Know, qu'on peut trouver sur YouTube, et qui rappelle effectivement les belles heures de Foxygen) ;
    Mitski - Puberty 2 ;
    Weyes Blood - From row seat to Earth ;
    Angel Olsen - My woman ;
    Nick Cave - Skeleton tree

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Connais tout ça. C'est plutôt bien, mais ça ne m'a pas transcendé non plus. Lemon Twigs ? C'est quand même pas mal d'esbroufe pour moi, beaucoup d'effets de manches pour masquer des chansons pas renversantes. Car Seat Headrest, ça sonne trop rock US des années 90 tendance Nirvana. Pas fan de Cobain.

      Supprimer
    2. La qualité du lemon twigs tient avant tout aux chansons justement pour moi ;) et puis il y a de l'énergie juvénile et ça c'est devenu rare

      Supprimer
  3. Outre Kevin Morby et Woods qui font partie de mes favoris de cette année, voici quelques albums qui m'ont accompagné cette année.

    M. Craft - Blood Moon : aussi beau que mystérieux.
    Meilyr Jones - 2013 : Morrissey meets Divine Comedy.
    Cass Mc Combs - Mangy Love : la régularité dans l'excellence.
    Lambchop - Flotus : Pas parfait, mais 3,4 titres exceptionnels.
    Teleman - Brilliant Sanity : une usine à tubes géniale !
    Teenage Fanclub - Here : groupe dont j'ai enfin découvert l'oeuvre cette année, une vraie révélation.
    Bon Iver - 22, a million : Après ses deux premiers albums qui m'avaient poliment ennuyés, grosse surprise avec cet album incroyable qui m'a scotché. Mon disque de l'année.

    Sylvain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Entièrement d'accord pour Kevin Morby et Woods, deux des plus grands disques de 2016 aussi pour moi. Pour le Bon Iver, oui, c'est sans doute son meilleur. Par contre, ça ne m'a pas plus touché que ça. Faudrait que je m'y repenche...

      Supprimer
  4. Bon article, je suis Pierre et je propose mes services sur www.audionomie.com, n'hésitez pas a me contacter.

    RépondreSupprimer
  5. À cette liste déjà bien fournie, je me permettrais d'ajouter l'album de Christophe "Les Vestiges du chaos" encore une pépite de cet artiste culte à juste titre. La chanson hommage à Lou Reed "Lou" m'a hanté toute l'année.
    Merci pour les si bons articles de ce site.
    Alain M.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, dans le dernier Christophe, il y a comme toujours à boire et à manger, du bon et du moins bon. J'ai du mal à tenir sur la longueur.

      Supprimer
  6. Je n'ai pas encore pris le temps d'écouter le Cate Le Bon 2016 mais il à l'air excellent. Les Bowie et Animal Co sont aussi dans mes bons moments de cette année.

    Autres coups de coeur :

    Roald Van Oosten - Oh Dark Hundred
    https://www.youtube.com/watch?v=JXINhJ-KGi8
    (type : Flotation Toy Warning, Blonde Redhead...)

    Monkeys In Love - Live In New Stoke Newington
    https://soundcloud.com/monkeysinlove/live-in-new-stoke-newington
    (type : alt-punk, stereolab...)

    Silver Pools - Memoirs Of An Oblong Sphere
    https://soundcloud.com/silverpools/ice-cube-in-a-plastic-cup
    (type : dream-pop, mandoline...)

    RépondreSupprimer
  7. Tu pourrais (ré)écouter les albums de Traams "Modern Dancing" (surtout la face B) et de Doug Tuttle "It Calls On Me". Et aussi l'album de Yann Tiersen.

    RépondreSupprimer
  8. WOODS est largement au-dessus de la mêlée, découverte 2016 et groupe ultra précieux: merci à LMAP pour cette révélation. J'ajouterais simplement l'album de Suuns, groupe majeur...Sympathie particulière aussi pour l'album de Robert Forster, mais je ne suis pas objectif..

    RépondreSupprimer
  9. Au moins il y a Franckie Cosmos et John Cunningham !
    Il y a une bonne moitié de ces 42 que j'ai pas mal écouté, même s'ils ne sont pas dans mon top 20 https://disquesobscurs.fr/2016/12/top-20-albums-2016/

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Compil 2018

Vous l'attendiez tous - hein, dites, hein ? - voici mon bilan musical de l'année 2018 qui commence aujourd'hui avec la compilation. Comme une vraie compilation, elle tient sur un CD de 78 minutes et comprend 19 morceaux. Mes enfants ne s'en lassent pas et me la réclament régulièrement. Le morceau préféré de mon fils, c'est Ty Segall, celui de ma fille, Barbara Carlotti. Je vous laisse découvrir le tracklisting : Et pour l'écoute c'est par ici :

The Walkmen - In The New Year (2008)

A chaque fois, je me demande quelle chanson conviendrait le mieux pour débuter l'année. Chaque année, c'est pourtant la même qui revient comme une évidence. Parce qu'elle a tout : l'efficacité, l'immédiateté et le thème adéquat (et accessoirement un très joli clip). "It's gonna be a good year", voilà ce qu'on souhaite tous. "I'm just like you. I never hear the bad news.", voilà ce qu'on essaie tous, ne garder que le meilleur. The Walkmen fait partie de ces éternels groupes de seconde zone, parce qu'ils n'ont pas eu le bon timing, le renouveau rock initié par les Strokes, les White Stripes ou Interpol était déjà en perte de vitesse au moment où les "marcheurs" ont débarqué vers 2004 avec leur "tube" "The Rat". Même lorsque leur musique est utilisée comme bande son d'une série à succès ("Heaven" pour le dernier épisode de "How I Met Your Mother"), The Walkmen reste cett…

Snapped Ankles - Stunning Luxury

Les anglais de Snapped Ankles sont de retour avec toujours leur discours sur le retour à l'état de nature, d'où leur étrange déguisement de monstres plantes, en référence au dessin animé Jayce et les conquérants de la lumière ? Ils seraient pourtant devenus des agents infiltrés pour empêcher des promoteurs immobiliers - d'où la nouveauté de la cravate - de détruire la nature en promettant aux futurs acquéreurs un luxe étourdissant ("Stunning Luxury"). Même lorsque le "système" semble avoir gagné - fini de jouer avec les arbres, comme sur leur premier disque "Come Play The Trees" - on peut toujours essayer de le détruire de l'intérieur. Le post punk est un mouvement qui est régulièrement associé à la critique de la société de consommation. Les Snapped Ankles ne seraient donc que les descendants d'une longue filiation.  Car le style musical ne change pas non plus, sorte de mariage entre Gang of Four, Can ou The Fall, avec une pointe de …