23 décembre 2010

Manchester Music City 1976-1996 (1ère partie)

Chose promise, chose dûe, je vous parle donc aujourd'hui du livre du journaliste anglais John Robb sur la musique en provenance de la mythique ville de Manchester. L'ouvrage couvre la période allant de 1976, c'est-à-dire les débuts du punk et des Buzzcocks à 1996 et la fin de la britpop et d'Oasis. Il est présenté sous forme de documentaire écrit, laissant presqu'exclusivement la parole aux principaux protagonistes de l'histoire. Rempli d'anecdotes en tous genres, il est quand même surtout conseillé aux amateurs de cette musique. Pour savoir si vous l'êtes, voici quelques extraits ci-dessous pour vous en donner un bref aperçu. On commence d'abord par une première salve sur les groupes de 1976 à 1986. A suivre donc et en attendant ... Joyeux Noël à tous !

Buzzcocks - Boredom (1977)

Quand on a écrit "Boredom", on a eu l'impression d'aborder un thème - et ça collait parfaitement avec l'idiome. (Howard Devoto, chanteur des Buzzcocks et de Magazine)

Slaughter And The Dogs - Cranked Up Really High (1977)

Martin Hannett a fait un super boulot de production. [...]C'est Wayne qui a écrit les paroles - je les trouve super. C'est évidemment une référence à la cocaïne - peut-être un fantasme (rires). (Mick Rossi, guitariste des Slaughter And The Dogs)

Ed Banger And The Nosebleeds - Ain't Been To No Music School (1977)

Quand Vini était encore dans le groupe, ils avaient sorti un single, "Ain't Been To No Music School". [...] Sur la pochette, Vini porte l'uniforme de l'école. [...] Depuis des années, tout le monde détestait le porter, et, d'un coup, tout le monde s'est mis à essayer de retrouver le blazer de son grand frère. (Johnny Marr, guitariste des Smiths)

Joy Division - Transmission (1979)

Je me souviens d'un concert au Mayflower. On jouait "Transmission" pour la première fois. C'est une chanson très simple mais très efficace. Le public s'est arrêté de danser - tout le monde s'est mis à nous regarder, complètement stupéfait. ça m'a donné des frissons dans le dos. Je me suis dit : "Putain, on tient quelque chose, là!" (Peter Hook, bassiste de Joy Division et de New Order)

Section 25 - Girls don't count (1980)

J'aimais beaucoup Section 25. Leur premier album est génial. "Girls don't count" est une super chanson. (John Savage, journaliste et auteur)

A Certain Ratio - Shack Up (1980)

On a repris "Shack Up" après que Simon ait acheté le single chez Track Records. [...] Il a joué le morceau en me disant : "Ecoute! Tu vas voir comme c'est simple!". En cinq minutes, on s'est rendu compte qu'on pouvait jouer du funk. (Martin Moscrop, guitariste de A Certain Ratio)

The Fall - Container Drivers (1980)

C'est à cette époque que The Fall est devenu mon groupe préféré. Il l'est resté très longtemps. [...] "Grotesque" est devenu mon disque préféré de tous les temps. A cette époque, ils étaient intouchables. Il y a cette Peel session où ils jouent une version géniale de "Container Drivers". (Tim Burgess, chanteur des Charlatans)

The Durutti Column - Never Know (1981)

J'ai vu Durutti Column, c'était fantastique. Quand j'ai rencontré Vini Reilly des années plus tard, j'avais des étoiles dans les yeux. (Tim Burgess, chanteur des Charlatans)

New Order - Blue Monday (1983)

Tout le monde sait que "Blue Monday" est un grand single et qu'il s'est énormément vendu. (Tony Wilson)

The Smiths - Hand In Glove (1983)

On a fait un saut de géant avec "Hand in Glove" (Johnny Marr, guitariste des Smiths)

3 commentaires:

  1. Ouais T.B cette présentation illustrée en vidéos ! Merry Xmas too :)

    RépondreSupprimer
  2. Petite question : le livre est-il en français ? En tout cas, super intéressant merci du tuyau ;-))

    RépondreSupprimer
  3. @Newreborn76 : Oui, le livre a été traduit en français.

    RépondreSupprimer