20 décembre 2010

Mes indispensables : Magazine - Real Life (1978)

Parfois, il faut savoir être patient, attendre le bon moment. Magazine est un groupe que j'avais déjà écouté à de multiples reprises - parce que les Buzzcocks, parce Barry Adamson, le bassiste, futur membre des Bad Seeds - mais qui ne m'avait jusqu'à présent pas laissé de souvenirs mémorables. Et puis, sur la foi d'un excellent livre sur le rock "made in Manchester", dont je vous parlerai plus en détail très bientôt, et aussi grâce au titre même d'un blog musical tenu par un expert ès rock, aux goûts assurés et souvent très pointus, je me suis persuadé qu'il fallait que je retente l'aventure. Au moins une fois de plus. "Shot By Both Sides", on ne saurait si bien dire. Alors, le coeur ou la raison ? Finalement, ça sera les deux, mon capitaine. Sans doute que cela devait être le bon moment. Celui de se rendre enfin compte que cette musique est unique, assez inclassable, surtout leur premier album, "Real Life" - après ils auront un son "post-punk" plus en phase avec leur époque - étonnant mélange entre le punk - les restes de l'aventure de Devoto au sein des Buzzcocks - et le glam-rock - l'amour du même leader pour Bowie et Roxy Music, d'ailleurs, son maquillage scénique le fait étrangement ressemblé à Brian Eno - le tout mâtiné de quelques claviers apportés par la new-wave naissante. Bref, avec de telles influences, cette musique ne pouvait pourtant que me plaire et me transporter ? 
C'est désormais chose faite avec ces neuf chansons seulement, mais où chacune possède sont petit univers à soi, n'empruntant presque jamais les sentiers balisés du couplet/pont/refrain pour proposer des bifurcations avec de nombreux changements de rythmes et de mélodies. Ceci contribue forcément à donner au disque une plus longue durée de vie. C'est bien simple, depuis quelques semaines, ce "Real Life" ne me quitte plus. Preuve que, dans toute relation, il faut aussi savoir attendre le bon moment, celui-ci n'en est alors que d'autant plus précieux. Et puis, les magazines, c'est bien souvent ce qu'on lit en salle d'attente, non ? En tout cas, après cette énième consultation, me voilà définitivement guéri.

"Shot By Both Sides" :

"The Light Pours Out Of me" :

2 commentaires:

  1. Même si c'est un très bon album, je préfère son successeur "Secondhand Daylight", beaucoup plus psychédélique voir prog'.....Prog' ??? Oui, mais façon punk, version Magazine. Un post-punk psychédélique.

    RépondreSupprimer