31 août 2011

Le rock, le soir, c'est fini !


Cher Bernard,

Ta retraite a donc (enfin?) sonné ! Le nouvel horaire tardif proposé par ta direction a eu raison du semblant d'enthousiasme qu'il te restait encore, après toutes ces années. La disparition de tes fameuses black sessions a sans doute été la goutte d'eau de trop. Je l'ai déjà dit ailleurs, avant, je ne t'écoutais plus. Je n'en ressentais plus le besoin. Internet, les blogs, la possibilité infinie que la toile offre pour l'écoute de la musique est passée par là. Je n'avais désormais plus de raison d'attendre comme je le faisais, il fut un temps - que les moins de 20 ans... - ton émission pour écouter de la "musique pas comme les autres", non formatée, du "tatapoum" ou le "programme cool du vendredi". Pourtant, avec le recul, je sais que je te dois tout ou presque, mon amour immodéré pour cette musique, ce blog qui n'existerait évidemment pas sans toutes ces heures passées à réécouter les cassettes enregistrées de "L'Inrockuptible" ou de "C'est Lenoir". Comme pour beaucoup d'autres blogueurs, tu as été comme un père, un patriarche indiquant le chemin, hors des sentiers battus, nous montrant qu'il existait autre chose que ce qu'on nous propose à longueur de journées sur le reste de la bande FM ou à la télévision, d'autre voie que l'insupportable diktat de NRJ ou de MTV. Une rentrée, c'est aussi plein de nouvelles résolutions et un message, un seul sur twitter ("Entre musique pas comme les autres et vie au grand air, j'ai enfin choisi. See U in Biarritz. Caresse et bise à l'oeil. Bernard Lenoir.") aura suffit à enflammer le net et à faire tomber la pluie d'hommages (ici ou  ou encore ) que tu mérites. Je suis donc allé moi aussi, modestement, de ma petite contribution, car, quoiqu'on en dise, c'est quand même une page qui se tourne... "Une vie au grand air", c'est ce dont tout le monde rêve, non ? Difficile de t'en vouloir alors...  Prends bien soin de toi et de tes oreilles (mais là-dessus, je te fais confiance).

Caresse et bise à l'oeil, évidemment et merci pour tout.

Swell, le "plus grand groupe du monde" dixit Lenoir avait même réussi ironiquement à convaincre... MTV (à défaut de me convaincre entièrement mais, même en famille, on n'est pas toujours en phase...) :

3 commentaires:

  1. Classer l'article iconoclaste paru chez Gonzaï parmi les "hommages" rendu à "notre John Peel national", n'est-ce pas (un peu) contradictoire ?! ;-)

    P.S. : ah SWELL, quand même... souviens-toi de leur excellente Black Session !

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je te l'avoue pour l'article de Gonzaï, mais c'est bon parfois de savoir "tuer le père"... (et ce n'est pas la Nothomb qui dira le contraire ;)
    Sinon, pour Swell, non, même la dernière black session. J'y étais et je m'y suis (un peu) ennuyé.

    RépondreSupprimer
  3. Ah on les voit les privilégiés de la capitale qui écumaient le studio 105 pendant que les provinciaux se contentaient du son ! Ils connaissent pas leur chance, ces parisiens ;-)
    Sinon, rien à redire à ton hommage au Black (28 ans de -presque- fidélité refermés pour ma part)

    Au fait, hommage lui sera rendu par Hervé Pauchon lundi prochain à 10h50, et je tiens l'info de l'intéressé lui-même :)

    RépondreSupprimer