Accéder au contenu principal

Django Django - Django Django

Surfant sur la vague du succès de Metronomy, le label en vogue Because Music enfonce le clou avec les écossais de Django Django, dont l'électro-rock bien dans l'air du temps pourrait remporter prochainement un maximum de suffrages. Leur premier album est en effet un drôle de conglomérat de sons tous azimuts, lorgnant aussi bien vers le dancefloor (les excellents singles "Default" et "Waveforms"), que le folk intimiste (le soyeux "Hand Of Man"), avec par moments quelques tranches de rock qui tabasse ("WOR"), puisant aussi leurs influences jusque dans la musique orientale ("Skies Over Cairo"). Normal, finalement, que ce premier effort ressemble beaucoup à une compilation "mille-feuille", somme toute assez homogène, quand on sait que cela fait près de quatre ans que les membres de Django Django le peaufine.
Même si on est loin de l'univers de celui qui a inspiré le nom du groupe (Django Reinhardt évidemment) on tient peut-être déjà là le premier disque important de 2012. Car il reste à savoir si sous un premier abord très travaillé (les trois gars sont des "tronches" sortant d'école d'arts), leur musique donnera envie d'y revenir, encore et encore. Il faudra aussi sûrement aller vérifier la pertinence du truc sur scène où Django Django devra faire preuve d'une plus grande spontanéité. C'est tout le mal qu'on leur souhaite, ne pas être le buzz par "Default". 

Clip de "Default" :
Clip de "Waveforms" :
Clip de "WOR" :
Album en écoute intégrale sur Deezer.

Commentaires

  1. Une belle merde ce groupe, déjà rien que le nom c'est ultra con.

    RépondreSupprimer
  2. Ben, dis donc, tu n'es pas sympa sympa...

    RépondreSupprimer
  3. Ah mince ! Ainsi, l'autre "bof" émane d'un (supporter) "ultra" qui fait dans la rhétorique ("belle m...." c'est un oxymore, non ?), bizarre... ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Pour moi, c'est un album excellent. L'album de l'année que j'attendais en 2011.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Lucie

L'autre jour, en lisant l'article intitulé « ça rime à quoi de bloguer ? » sur le très bon blog « Words And Sounds » - que vous devez déjà connaître, mais que je vous recommande au cas où cela ne serait pas le cas - je me disais, mais oui, cette fille a raison : « ça rime à quoi la musique à papa? ». Enfin, non, sa réflexion est plutôt typiquement féminine : trouvons un sens derrière chaque chose ! Nous, les hommes, sommes plus instinctifs, moins réfléchis. C'est sans doute pour ça que dans le landernau (je ne sais pas pourquoi, j'aime bien cette expression, sans doute parce que ça fait breton :-) des « indierockblogueurs », il y a surtout des mecs. Un mec est par contre bizarrement plus maniaque de classements en tout genre, surtout de classements complètement inutiles dans la vie de tous les jours. Pour ceux qui ne me croient pas, relisez donc Nick Hornby. Et je dois dire que je n'échappe pas à la règle, même si j'essaie de me soigner. J'ai, par exemple,…

Top albums 2018

10. Montero - Performer
Chez Montero, la musique est avant tout un hobby. Le monsieur est d'abord dessinateur. Du coup, il publie un disque que lorsqu'il en a envie et que le résultat lui convient. "Performer" est donc un album d'amateur, sans prétention, dans l'esprit d'un Ariel Pink. C'est souvent ce genre d'attitude qui est à l'origine des plus belles œuvres. 
9. The Good, the Bad and the Queen - Merrie Land
Depuis plusieurs années, il est difficile de suivre Damon Albarn dans toutes ses pérégrinations, alternant le très bon et le moins. Si les derniers Gorillaz ne m'ont pas tellement convaincu, le retour de son super groupe, The Good, The Bad and The Queen est une belle réussite. Il y revient à ses premiers amours de la pop anglaise, comme à l'époque bénie de "Parklife", y ajoutant une maturité et une vision plus désabusée de la société britannique. Le Brexit est passé par là et s'il est à l'origine d'aussi bea…

The Walkmen - In The New Year (2008)

A chaque fois, je me demande quelle chanson conviendrait le mieux pour débuter l'année. Chaque année, c'est pourtant la même qui revient comme une évidence. Parce qu'elle a tout : l'efficacité, l'immédiateté et le thème adéquat (et accessoirement un très joli clip). "It's gonna be a good year", voilà ce qu'on souhaite tous. "I'm just like you. I never hear the bad news.", voilà ce qu'on essaie tous, ne garder que le meilleur. The Walkmen fait partie de ces éternels groupes de seconde zone, parce qu'ils n'ont pas eu le bon timing, le renouveau rock initié par les Strokes, les White Stripes ou Interpol était déjà en perte de vitesse au moment où les "marcheurs" ont débarqué vers 2004 avec leur "tube" "The Rat". Même lorsque leur musique est utilisée comme bande son d'une série à succès ("Heaven" pour le dernier épisode de "How I Met Your Mother"), The Walkmen reste cett…