9 janvier 2012

Dominique A - Le Courage des Oiseaux (1992)

La jolie illustration ci-dessus n'est pas la
pochette du single mais a été trouvée
quelque part sur le net à cette adresse.
Dieu que cette histoire finit mal
On imagine jamais très bien
Qu'une histoire puisse finir si mal
Quand elle a commence si bien


Oui, elle avait pourtant bien commencé cette histoire. Par une naissance. Une vraie. Celle de Lucie, ma fille. Donnant ainsi une raison d'être à ce blog (du moins à son titre) et à mille autres choses plus signifiantes encore. Donnant un sens tout simplement. Le sens ? Et puis, aujourd'hui, quelques petites années ont passées et l'envie de continuer n'y est plus vraiment...

On imagine pourtant très bien
Voir un jour les raisons d'aimer
Perdues quelque part dans le temps
Mille tristesses découlent de l'instant

Forcément, cela fera un vide, engendrera des regrets. L'impression d'avoir perdu son temps. D'avoir reculé. D'être revenu à la case départ. Comme si la vie elle-même n'était qu'un perpétuel recommencement et qu'on n'apprenait jamais vraiment.

Alors, qui sait ce qui nous passe en tête
Peut être
Finissons nous par nous lasser

Difficile d'expliquer réellement les raisons de cet abandon, de cette reddition. La fatigue, peut-être. Le sentiment de plus en plus fort d'une certaine futilité, inutilité. D'écrire pour rien. Noyé dans le flot des milliards de pages internet existantes.

Si seulement nous avions le courage des oiseaux
Qui chantent dans le vent glacé

Comment faire pour sortir la tête de l'eau, proposer quelque chose de différent, tout en se faisant plaisir ? Car s'il n'y a plus de plaisir... 

Tourne ton dos contre mon dos
Que vois tu je ne te vois plus
Si c'est ainsi qu'on continue
Je ne donne pas cher de nos peaux

Parfois, qui sais ce qui nous passe en tête
Peut être finissons nous par nous lasser

Si seulement nous avions le courage des oiseaux
Qui chantent dans le vent glacé

Et puis, cette chanson qui résonne. Qui raisonne. Le combat n'est pas fini. 2012. Une nouvelle tournée. Un nouvel album. Des rééditions en pagaille dès aujourd'hui. Vingt ans que ça dure, ça se fête. Pas possible d'en rester là. On en reparlera très bientôt. Une année triple AAA et plus si affinités. Peu importe ce que disent les agences de notation. Peu importe si les élections qui se profilent, s'annoncent mornes. Les politiques ont laissé tomber l'affaire depuis belle lurette, nous empoisonnant l'existence à longueur de discours sur l'éternelle crise. A sa modeste mesure, la musique à papa continue... Gardons espoir, l'horizon n'est peut-être pas si bouché. 

Si seulement nous avions le courage des oiseaux
Qui chantent dans le vent glacé

Bonne année 2012 à toutes et à tous !!!

8 commentaires:

  1. Bonne année Papa! Faut pas déprimer!! Je te lis tout les jours, t'arrêtes pas.

    RépondreSupprimer
  2. Allez Papa, "the show must go on"...
    Bonne année à toutes et tous !
    Maman.

    RépondreSupprimer
  3. Ca serait dommage d'arrêter en si bon chemin. L'envie ça va ça vient, là c'est une période creuse, sans trop de nouveautés c'est normal que l'on ressente un peu de spleen. et puis toutes ces rééditons de DomA, ces titres inédits à foison à découvrir. Moi depuis 12 ans que je fait ça, ça m'est arrivé plusieurs fois ce sentiment avant de repartir de plus belle avec de nouvelles idées !
    Allez tiens bon !

    RépondreSupprimer
  4. Pour pasticher une formule (désormais célèbre) de Stéphane HESSEL, je dirais : "[Bloguer], c'est résister. Résister, c'est [bloguer]." Bien sûr qu'il faut garder espoir, ne serait-ce que pour donner l'exemple... N'oublions pas le cri du poète : "Et comme l'Espérance est violente"

    Meilleurs voeux de résistance, camarade !

    RépondreSupprimer
  5. Eh, eh, je vois que mon petit papier a fait de l'effet. En fait, je ne voulais pas vraiment arrêter. C'était juste pour illustrer le thème de la chanson de Dominique A. Merci en tout cas de votre soutien, ça fait toujours plaisir :)
    Une sorte de premier avril avant l'heure en quelque sorte !

    RépondreSupprimer
  6. ...et le jour ou tu nous diras que t'es mort, ben on te croira pas !!

    RépondreSupprimer
  7. Très belle et originale façon de présenter ses voeux. Bonne année 2012 à toi.
    Très beau texte en tout cas, rempli d'émotions et de sincérité. Moi aussi j'avais cru que tu voulais arrêter.....cela aurais été dommage, d'autant plus que ce 19 mars sort le nouveau Spiritualized !!!

    Ah "Si seulement nous avions le courage des oiseaux...."

    RépondreSupprimer
  8. Ah, c'est malin de prêcher le faux pour attirer l'attention :) N'empêche, chez moi, ça fait écho.
    Même si c'est loin d'être la première fois, là, vraiment ça se confirme : faute d'élan et d'envie, pas bien sûr que Les Chroniques de Blake passent 2012. Affaire à suivre...

    RépondreSupprimer