24 novembre 2016

Parquet Courts - Human Performance

Quand un nouveau groupe supérieur à la moyenne arrive entre nos oreilles, on traque la ou les références, c'est plus fort que nous. Un tel talent résulte forcément de copies d'illustres modèles. Avec les new-yorkais de Parquet Courts, on a surtout parlé de Pavement - en rock indépendant, quand on ne comprend pas l'inspiration, que ça part un peu trop dans tous les sens, on cite souvent Pavement - ce en quoi le groupe rétorque plutôt par les plus anciens (et anglais) de Wire avec ce dernier album, "Human Performance". C'est la même volonté de déjouer les étiquettes, de proposer pléthore de chansons courtes et différentes mais toujours avec la même rigueur et la même dynamique sous les abords nonchalants. Le premier titre, "Dust", est ainsi un simili tube indépendant : simple, direct et accrocheur. Indépendant parce qu'on sait que ce rock n'a jamais intéressé plus qu'une poignée de personnes.
Dans la suite, on côtoie aussi bien des trucs rêches que des morceaux paisibles et presque mélodiques. "Dust Is everywhere, sweep". La musique de Parquet Courts est un beau dépoussiérage en règle de plusieurs décennies de rock. Un beau numéro d'équilibristes. Une belle performance humaine, en somme.



1 commentaire:

  1. D'accord avec toi, c'est un excellent disque, hyper bien foutu et sans ratés. Étonnamment, il est presque aussi pop que rock comme tu l'as dit, et ça leur va très bien :)

    RépondreSupprimer