24 février 2009

Grand Duchy - Petits Fours

S'il y a quelqu'un dont tout le monde se contrefout actuellement, c'est bien de Frank Black, à l'inverse d'un Morrissey par exemple, autre grande figure rock des années 80. Pourtant, je trouve que sur son dernier disque, l'américain s'en sort nettement mieux que l'anglais. En effet, Frank Black abandonne (momentanément?) ici le gros rock qui tâche et revient à ses premières amours, celles de son groupe culte : les Pixies. Son nouveau groupe s'appelle Grand Duchy et il est formé uniquement de sa femme et lui. Un groupe familial en quelque sorte. Et si les chansons n'ont évidemment pas la percution, l'éclat et la fougue de celles de son ancienne formation, elles demeurent d'honnêtes chansons rock. Des Pixies en fin de course en quelque sorte, des Pixies en train de passer à l'âge adulte. Ce qui pourtant ne correspond pas à cette musique, éternellement adolescente. Mais par rapport à ce qui peut s'écouter ici et là, des titres comme "Fort Wayne", "The Long Song" ou "Ermesinde" sont loin d'être ridicules. Bien sûr, il y a quelques emprunts à Frank Black lui-même : l'intro de "Break The Angels" est un copier/coller de celle de "Gigantic", mais comme le dit l'adage, on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même. En bref, il y a parmi ces "Petits Fours" de savoureuses petites amuses bouches.(MySpace)

6/10

Chroniques :
Les Inrocks
Magic
NME

1 commentaire:

  1. Certes, c'est une réaction normale, c'est comme ça. Quoi que fasse Charles Thompson, on le comparera toujours au travail des Pixies, en gros pour dire : "c'est nul, ça ressemble pas au Pixies" ou "c'est nul, c'est une copie des Pixies mais sans les Pixies" ou dans les meilleurs des cas "ouf, il a recouvré l'esprit, voilà qu'il fait du Pixies de nouveau."
    Seulement moi, j'ai beau cherché, je ne trouve pas du tout que c'est album ressemble aux Pixies. A la limite, "Bluefinger" y ressemblait plus. Cet album est avant tout un projet entre lui et sa femme et je tiens à faire savoir, ce que beaucoup de critiques ignorent superbement, que Violet Clark a autant à voir dans la composition que son mari.
    L'album est très bon sans avoir forcément à ressembler aux Pixies.

    RépondreSupprimer