1 décembre 2009

Luke Haines - 21st Century Man


Luke Haines, plus de 15 ans après ... Mais que s'est-il donc passé ? Oubliez tout ce que j'ai dit hier, une des plumes les plus inspirées du Royaume-Uni et tout le tintouin. Ici, c'est plutôt inspiration zéro ou presque. Des mélodies bas du front, des paroles qu'on dirait écrites vite fait, mal fait sur un coin de table, en témoigne le titre éponyme assez plat. Bref, le temps de "New Wave" est bien loin et finalement la carrière du bonhomme que j'avais un peu vite encensée hier ne résume-t-elle pas seulement à quelques disques ? Le premier des Auteurs bien sûr, "After Murder Park" aussi, et puis peut-être le premier Black Box Recorder. Car pour le reste ... Ce "21st Century Man" est en tout cas le genre de disque balourd qu'on n'a pas spécialement envie de réécouter une fois terminé. L'absence de reconnaissance aurait-elle un peu aigrie notre homme ? Tant pis, il nous reste de lui, la nostalgie d'un glorieux passé. Mais n'est-ce pas le cas de nombreux artistes, qui n'arrivant pas à se renouveler, ont, en plutôt tendance à tomber dans l'excès de facilité. Dans un précédent disque, il avouait même "Luke Haines Is Dead". Vous avez dit visionnaire ? (Site officiel)
4/10

Chroniques :

1 commentaire:

  1. Pas d'accord du tout, Luke Haines nous revient avec un excellent album (un seul titre est un peu faible: White Honky Afro, et encore...)qui se dévoile au fur et à mesure des écoutes. Ce serait dommage de passer à côté. Note 8/10.

    RépondreSupprimer