Accéder au contenu principal

The Mountain Goats - The Life Of The World To Come

Nouvelle chronique rapide pour un nouveau disque encensé chez Pitchfork. Ben oui, je dois bien admettre que ce site américain est une de mes principales sources de découvertes musicales. Pourtant, les Mountain Goats ne sont pas ce qu'on pourrait appeler un nouveau groupe. "The Life Of The World To Come" est quelque chose comme leur douzième album : rien que ça ! Et je dois dire qu'une fois de plus, je ne partage pas du tout l'enthousiasme de certains concernant ce disque. C'est comme ça, mais ce genre de trucs m'ennuie profondément. C'est largement folk - une fois de plus, ça commence à bien faire -, ce n'est pas vraiment mélodique, le chanteur a une voix assez banale, ça ne fiche pas vraiment la chair de poule. Non, je ne comprends pas l'intérêt que l'on peut attacher à ce genre de musique assez froide et distante même si appliquée. Les titres sont aussi inspirés de passage biblique. Pas grand chose pour me plaire au bout du compte ... Je crois que là-dessus, je vais peut-être définitivement perdre un lecteur. (Site officiel)

5/10

Commentaires

  1. AAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHH

    Voix magnifique, perfection du songwriting... on parle du même album là?

    (tu ne perdras pas un lecteur, c'est justement parce que nos avis divergent que je trouve ça intéressant à lire)

    (PS: Vérification des mots "tessal" euh.. non mais je sors de la douche là ^^)

    RépondreSupprimer
  2. euh comprends pas le PS ... kesako ?
    Sinon, merci de rester fidèle, ça fait toujours plaisir.
    Autrement, j'hésite à aller à la route du rock en février prochain. La programmation du samedi me tente bien, mais il faut que j'écoute un peu plus Clues et Local Natives ...

    RépondreSupprimer
  3. pour laisser un commentaire on doit taper un mot (pour être sûr qu'on soit bien un humain)(si tu ne sais pas ce que c'est, c'est que ça doit être activé par défaut) et moi c'était "tessal" "t'es sale" voilà voilà...

    Moi aussi le samedi me tente, rien que pour Shearwater ça vaut le coup de toute façon. Mais pas sûr de pouvoir me libérer.

    RépondreSupprimer
  4. Je regarde de temps en temps votre blog et je dois dire que je suis souvent afflige, Je me permets d vous ecrire car la chute de vote "article" sur cet album m'a decide a un commentaire, la perte d'un lecteur donc. Mais quelle lecture? celle d'un avis sans ame, sans analyses particulieres, sans style, sans informations. Vous sitez souvent Pitchwork, au moins dans leurs articles qu'on soit d'accord ou pas a le merite de donner des arguments, d'informer, de documenter, de faire avancer les choses. Je ne comprends pas votre blog; pourquoi cette motivation a s'exprimer lorsqu'il n'y a que du vide a proposer; j'aime bien, ou j'aime pas, so what. Vous ne proposez rien, des poncifs, des critiques glanee un peu partout mal digerees que vous reservez avec mediocrite. Vos actualites, vos indispensables....mais pour peu que l'on s'interesse a cette musique, on connait tout ca. Je frequente plusieurs blogs, surtout ici aux US ou je reside; des passionnes de nouveautes dont personne ne parle, des accros aux 60's qui vous font decouvrir des pepites psych. incroyables, des chineurs de vinyl qui vous font prendre de couleurs au sons de melodies pop sunshine oubliees....Mais vous vous proposez quoi, un vague background compose des choix editoriaux des inrocks du temps du mensuel?....il faudrait peut etre un peu faire evoluer les choses; vous avez la un bel outil. Alors proposez nous quelque chose, moins d'obedience aux canons des gouts musicaux de ces 30 dernieres annees (que je partage souvent avec vous d'ailleurs), moins d'autosuffisance et de l'emploi du "je" et peut etre que vos lecteurs seront encore plus nombreux. Bien a vous.

    RépondreSupprimer
  5. Tout d'abord, merci pour ce commentaire bien argumenté et très intéressant. S'il n'est pas vraiment sympathique, il a le mérite d'être constructif. C'est gentil à vous de me proposer des améliorations possibles pour mon blog.
    J'ai effectivement pour but de modifier quelques trucs d'ici à l'année prochaine : moins de chroniques de disques (une seule par semaine), des chroniques plus fouillées et le retour d'une chronique un peu plus humoristique en rapport
    ou non avec l'actualité. Je ne parlerais donc plus de disques comme ici, que je n'apprécie pas. La qualité au détriment de la quantité donc ;-)
    Quant à analyser la musique, je ne suis pas assez expert pour me permettre de le faire.
    Ce blog est purement subjectif et rien d'autre et je le revendique. L'objectivité m'ennuie ... J'avoue aussi être assez feignant parfois, par manque de temps souvent. Ou tout simplement par manque d'inspiration. Mais les mots sont toujours les miens. Laissez-moi ma médiocrité. Quant à écouter et faire découvrir des choses moins connus et reconnus ?
    Pourquoi pas ? Je vais y penser ... Des trucs français plutôt, glanés sur le net par exemple.
    Mais encore une fois, si j'ai le temps de le faire ...
    Tenez encore jusqu'à 2010 si le coeur vous en dit et peut-être - je l'espère - vous serez agréablement surpris.
    Bien à vous et à bientôt, j'espère.

    RépondreSupprimer
  6. Il est vrai que mon petit texte etait un peu vachard, mais juste je crois et je vous suis gre de le prendre avec autant de philosophie. Je me suis reveille dans la nuit, impossible de me rendormir; c'est vous qui en avez subi les consequences. Mais pour rebondir sur ce que vous avez ecrit, je me permets d'etre encore en desacord avec vous sur deux points. Tout d'abord, la subjectivite/objectivite; votre propos est hors sujet; l'ojectivite n'existe pas dans l'expression ou les gouts de chacun, bien sur que ce que l'on affectionne est subjectif et pour le second point ce n'est surement pas la mediocrite le meilleur vehicule pour les faire partager. On parle d'ici ce qu'on cherie le plus, de l'ordre du passionnel non? ; alors quoi, il faut surtout au contraire etre a la hauteur de ces petites galettes qui se creusent si souvent les sillons justement pour proposer autre chose que cette chienlit pathetique de la majorite de nos medias (qui se complaise justement dans cette mediocrite). Bonne fin d'annees et bonnes belles ecritures passionnes.

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui m'afflige personnellement ce sont les commentaires "vachards" se terminant par "bien à vous". Si la médiocrité n'est pas la bienvenue, on pourrait en dire autant des mondanités.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Top albums 2017

Vous l'attendiez tous - si, si, ne dites pas le contraire - mon top albums 2017 ! Ce ne fut une fois de plus pas chose aisée, même aux toutes premières places, car aucun disque ne se dégageait facilement du lot. Pas de grande révélation pour moi cette année, on retrouve donc dans ce classement, des habitués. La principale déception, même si toute relative car l'album est quand même très bon, reste le retour de LCD Soundsystem. Le groupe devait normalement écraser la concurrence, il n'en fut rien. Leur musique est devenue plus réfléchie et moins dansante. Moins marquante donc pour moi. Sinon, dans ceux qui sont restés à la porte de ce top 10 et qui n'ont pas démérité, il y a Babx, Destroyer, Alex Cameron, Xiu Xiu ou Feist. Mais trève de discours, voici donc, en toute subjectivité, mes 10 disques préférés de l'année écoulée.

10. Snapped Ankles - Come Play The Trees
Les anglais de Snapped Ankles pratiquent une sorte de musique hybride, mélange de post-punk, d'élect…

Gu's Musics - Happening

Dans la série il n'est jamais trop tard pour découvrir la musique d'un "ami" Facebook, voici "Happening" de Gu's Musics. Le chanteur, de son vrai nom Gerald Chiifflot, originaire de Tours n'est pourtant pas né de la dernière pluie mais il a plutôt l'habitude de cirer le banc de touche dans la première division de la chanson-rock d'ici. Le genre de gardien de but invariablement désigné comme doublure, doublure des Bashung ou autres Dominique A, voire Rodolphe Burger avec qui la ressemblance paraît la plus évidente. Dis comme ça, on a connu pire comme situation, sauf qu'il vaut mieux, comme on dit, avoir mauvaise presse que pas de presse du tout. L'ami Gu's, pas rancunier, se dit que cela doit être à cause de ses textes, il avoue que c'est là que ça pêche principalement. Alors, il fait appel à un écrivain, un poète breton, Yan Kouton pour son précédent disque, "Aquaplanning". Malheureusement, à trop vouloir les mettr…

Montero - Performer

"Performer" est le deuxième album de Bjenny Montero, australien d'une quarantaine d'années, plus connu dans le milieu du rock indépendant pour ses talents de dessinateur que ceux de chanteur ou musicien. Il a notamment travaillé pour des artistes comme Mac Demarco - dont il a aussi fait la première partie - Ariel Pink ou Pond, soit pour les pochettes de disques soit pour des tee-shirts. Le gars avait même presque tiré un trait sur sa carrière musicale, d'une part parce qu'il avoue préférer le dessin, d'autre part parce qu'il sait qu'il ne rencontrera jamais le succès dans ce domaine. Dis comme ça, on ne peut s'empêcher d'avoir un peu d'affection pour le bonhomme, sorte de loser revendiqué, un brin fantaisiste et jemenfoutiste.
Surtout que "Performer" est un excellent disque de soft-rock, quelque part entre MGMT pour le côté mélodique et psychédélique et Ariel Pink pour le côté kitsch assumé et bricolé et l'inspiration ne…