31 octobre 2011

Pink Floyd - See Emily Play (1967)

Réduire la carrière des Pink Floyd à une simple chanson, aussi brillante fut-elle, est évidemment sévère. Mais je dois confesser ici ne pas apprécier plus que ça la musique du groupe, ce qu'on appelle le rock progressif  a même plutôt tendance à m'ennuyer. Après le départ de leur premier leader, l'indomptable Syd Barrett, la formation anglaise  partira dans un délire sonore plus contrôlé, cherchant constamment à démontrer leurs techniques irréprochables. Je laisse volontiers ce genre de musique, s'affiliant bien souvent à de la pure technicité, aux ex-soixante-huitards pour lesquels le Floyd a constitué la bande son de leur adolescence (droguée ?). Au mythique "The Dark Side Of The Moon", considéré comme leur chef d'oeuvre et qui a longtemps servi de cobaye aux démonstrateurs hi-fi afin de prouver la qualité sonore de leurs produits, je préfère le premier, l'hallucinant et halluciné (et hallucinogène?) "The Piper At The Gates Of Dawn", oeuvre quasi exclusive du plus cinglé de la bande, Syd Barrett. Ce disque fut enregistré dans les mêmes studios - Abbey Road pour ne pas les citer - et en même temps qu'un autre grand album de l'époque, le fameux "Sergent Pepper" des Beatles. Maintenant lesquels ont le plus inspiré les autres ? L'histoire ne le dit pas. Mais Barrett ne rencontrera pas le même succès que la paire McCartney/Lennon et "See Emily Play", sortie juste avant, restera son plus grand succès. Le chanteur sera ensuite mis à l'écart du groupe par les autres membres pour cause d'instabilité d'humeur en grande partie dûe à une trop forte absorption de substances illicites. A l'heure de la réédition de la discographie complète des Pink Floyd, il serait dommage de négliger l'un des précurseurs du psychédélisme anglais.

Emily tries but misunderstands, ah ooh
She often inclined to borrow somebody's dreams till tomorrow
There is no other day
Let's try it another way
You'll lose your mind and play
Free games for may
See Emily play
Soon after dark Emily cries, ah ooh
Gazing through trees in sorrow hardly a sound till tomorrow
There is no other day
Let's try it another way
You'll lose your mind and play
Free games for may
See Emily play
Put on a gown that touches the ground, ah ooh
Float on a river forever and ever, Emily
There is no other day
Let's try it another way
You'll lose your mind and play
Free games for may
See Emily play

3 commentaires:

  1. J'ai exactement le même avis que toi sur Pink Floyd. Et les disques solo de Barrett sont très chouettes aussi.

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord, ce premier opus "Syd Barrettien" est un summum ! Je viens de vérifier dans ma bibliothèque mp3, je n'ai que deux Pink Flod, "Piper At The Gates of Dawn" et quand même leur "Meddle" de 1971, parce que c'est le Pink Flyod qui traînait (et traîne encore) dans la discothèque parentale de mon enfance.

    Et puis c'est un bel album d'époque avant le règne du Floyd progressif d'après...

    RépondreSupprimer
  3. Ok, donc on se retrouve tous pour dire que Pink Floyd, c'était quand même mieux au début !
    Par contre, bizarrement les disques solo de Barrett, j'accroche moins...

    RépondreSupprimer