Accéder au contenu principal

Top Albums 2012 : 20-16

Cette semaine, c'est au tour des disques de se faire classer. Et comme pour les chansons, la remontée sera lente jusqu'à la première place vendredi prochain. 20 au lieu de 10 les années précédentes, pas forcément parce 2012 aura été une meilleure année, non, juste parce que plus que les autres fois, j'ai eu du mal à départager tout ce beau monde. Voici déjà cinq propositions de musiques différentes, cinq voyages pour lesquels chacun est libre ou non d'embarquer...

20- Here We Go Magic - A Different Ship 
La pop de Luke Temple est toujours aussi raffinée, maîtrisée, mais un peu poil trop sage. En concert, c'est la même chose. On voudrait bien que le groupe se lâche plus, débride un peu tout ça. Here We Go Magic pourrait ainsi être considéré comme les anti-Animal Collective. Heureusement sur quelques chansons, leur musique s'envole un peu comme sur le très réussi "How Do I Know", un de leurs meilleurs titres à ce jour.



19- Swans - The Seer 

Je n'aurais pas cru pouvoir adhérer à ce genre de musique sombre, aux batteries plombantes, aux rythmiques répétitives, à ces titres de plus de trente minutes qui prennent inévitablement leur temps. Je sais que je zapperai systématiquement l'écoute de certains morceaux. Au contraire, je suis irrésistiblement happé par d'autres dont la longueur ne me gène pas du tout.



18- Dan Deacon - America 

La musique de Dan Deacon fait tantôt penser à du LCD Soundsytem pour son efficacité punk, tantôt à du Animal Collective pour son avalanche de sons en tout genre disséminés le long des morceaux. Sous ses abords ludiques, "America" est une violente charge contre l'Amérique. Preuve que Dan Deacon n'est pas que l'olibrius que ses concerts pourraient faire croire. 



17- Breton - Other People's Problems 
Ces anglais-là auraient pu prétendre à de plus hautes marches. Leur rock est un étonnant mélange de punk, d'électro, de hip-hop même. Le problème, c'est que tout est loin d'être parfait, mise à part quelques titres particulièrement efficaces ("Edward The Confessor", "Wood And Plastic", etc). Mais comme il parait qu'ils ont fait de gros progrès sur scène depuis leurs débuts, leur prochain disque pourrait définitivement les installer comme un groupe qui compte.


16- Motorama - Calendar

Des Russes dans ce classement ? Oui, mais des Russes signés chez Talitres et qui semblent avoir bien appris, qui leur Joy Division, qui, plus récemment, leur Interpol ou The National. "Calendar", leur deuxième album, n'invente rien, mais aligne, mine de rien, une pléiade de titres impeccables. 





Joyeux Noël à tous et à mercredi pour la suite du classement...

Commentaires

  1. Sympa ton début de top albums.
    2012 serait-elle l'année doubles albums épiques et grandioses ??? Entre Swans ("The Seer"), Neil Young & Crazy Horse ("Psychedelic Pill") ou dans un registre Dubstep/Electro Shakleton ("Music for the Quiet Hour/The Drawbar Organ EP"), j'en ai bien l'impression.
    Breton, Motorama et Here We Go Magic, je ne connais que très peu.
    Dan Deacon est vraiment un "olibrius" étonnant !!!
    A + et vivement le suite......

    RépondreSupprimer
  2. eh eh, merci.
    Pour Neil Young et le dubstep, je passe malheureusement mon chemin.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Top albums 2017

Vous l'attendiez tous - si, si, ne dites pas le contraire - mon top albums 2017 ! Ce ne fut une fois de plus pas chose aisée, même aux toutes premières places, car aucun disque ne se dégageait facilement du lot. Pas de grande révélation pour moi cette année, on retrouve donc dans ce classement, des habitués. La principale déception, même si toute relative car l'album est quand même très bon, reste le retour de LCD Soundsystem. Le groupe devait normalement écraser la concurrence, il n'en fut rien. Leur musique est devenue plus réfléchie et moins dansante. Moins marquante donc pour moi. Sinon, dans ceux qui sont restés à la porte de ce top 10 et qui n'ont pas démérité, il y a Babx, Destroyer, Alex Cameron, Xiu Xiu ou Feist. Mais trève de discours, voici donc, en toute subjectivité, mes 10 disques préférés de l'année écoulée.

10. Snapped Ankles - Come Play The Trees
Les anglais de Snapped Ankles pratiquent une sorte de musique hybride, mélange de post-punk, d'élect…

Gu's Musics - Happening

Dans la série il n'est jamais trop tard pour découvrir la musique d'un "ami" Facebook, voici "Happening" de Gu's Musics. Le chanteur, de son vrai nom Gerald Chiifflot, originaire de Tours n'est pourtant pas né de la dernière pluie mais il a plutôt l'habitude de cirer le banc de touche dans la première division de la chanson-rock d'ici. Le genre de gardien de but invariablement désigné comme doublure, doublure des Bashung ou autres Dominique A, voire Rodolphe Burger avec qui la ressemblance paraît la plus évidente. Dis comme ça, on a connu pire comme situation, sauf qu'il vaut mieux, comme on dit, avoir mauvaise presse que pas de presse du tout. L'ami Gu's, pas rancunier, se dit que cela doit être à cause de ses textes, il avoue que c'est là que ça pêche principalement. Alors, il fait appel à un écrivain, un poète breton, Yan Kouton pour son précédent disque, "Aquaplanning". Malheureusement, à trop vouloir les mettr…

Montero - Performer

"Performer" est le deuxième album de Bjenny Montero, australien d'une quarantaine d'années, plus connu dans le milieu du rock indépendant pour ses talents de dessinateur que ceux de chanteur ou musicien. Il a notamment travaillé pour des artistes comme Mac Demarco - dont il a aussi fait la première partie - Ariel Pink ou Pond, soit pour les pochettes de disques soit pour des tee-shirts. Le gars avait même presque tiré un trait sur sa carrière musicale, d'une part parce qu'il avoue préférer le dessin, d'autre part parce qu'il sait qu'il ne rencontrera jamais le succès dans ce domaine. Dis comme ça, on ne peut s'empêcher d'avoir un peu d'affection pour le bonhomme, sorte de loser revendiqué, un brin fantaisiste et jemenfoutiste.
Surtout que "Performer" est un excellent disque de soft-rock, quelque part entre MGMT pour le côté mélodique et psychédélique et Ariel Pink pour le côté kitsch assumé et bricolé et l'inspiration ne…