Accéder au contenu principal

Top Chansons 2012 : 40-31

Suite de mon top 50 de 2012 avec vous le verrez aujourd'hui, pas mal de titres découverts grâce à mes (quelques) chers lecteurs.

40- Shearwater - Animal Life
Avec une telle voix, il pourrait se permettre la sensibilité et la finesse, mais non, avec son groupe, Jonathan Meiburg en fait toujours un peu trop. Dommage... Reste que parfois on se laisse prendre à son rock calibré comme avec "Animal Life".


39- Beth Jeans Houghton - Sweet Tooth Bird

Voici une jeune anglaise au talent bien affirmé qui pratique une pop lyrique aux rythmiques plutôt accrocheuses, assez incroyable finalement qu'elle n'est pas rencontrée plus de public.
 

38- Memoryhouse - The Kids Were Wrong
Vus en concert l'été dernier à la Plage Glazart, ce charmant groupe canadien, assez inoffensif en apparence a tout de même à son répertoire quelques jolies mélodies qui vous trottent un moment dans la tête comme "The Kids Were Wrong".


37- Go-Kart Mozart - Spunky Axe
Le légendaire Lawrence est de retour avec sa dernière formation en date, Go-Kart Mozart et délivre un de ses meilleurs disques depuis belle lurette, dans la continuité de ceux de Denim. 

36- Hooded Fang - Brahma
Ces Canadiens avancent masqués et balancent une sorte de pop ensoleillée au son inspiré des sixties californiennes mais en plus déglinguée. Revigorant.

35- Tame Impala - Feels Like We Only Go Backwards
Des jeunes Australiens revisitent la pop psychédélique de la fin des années 60. On pense à Pink Floyd, à Lennon surtout. C'est parfaitement maîtrisé, et ça manque bizarrement souvent de folie. N'est pas Syd Barrett qui veut. En attendant "Feels Like We Only Go Backwards" est très bien quand même.  


34- The Bewitched Hands - Vampiric Way
Mes Rémois préférés sont de retour avec un disque dans la lignée du premier et confirme, chose loin d'être évidente, tout le bien que je pensais déjà d'eux. "Vampiric Way" contient aussi son lot de chansons fluos et colorées, propres à faire danser tout un chacun, comme la chanson éponyme.

33- Lost In The Trees - Golden Eyelids
Raffinement quand tu nous tiens. Les Lost In The Trees, dans la lignée d'un Antony Hegarty, pratique une musique sensible, quelque fois pas loin de la sensiblerie, quelques fois non, comme sur ce très beau "Golden Eyelids".


32- Xiu Xiu - Beauty Towne
En deux albums (les deux derniers), Jamie Stewart et Xiu Xiu sont devenus un de mes groupes préférés du moment, multipliant les chansons pop alambiquées, remplies de sons en tout genre. Idéal pour durer ?


31- Beach House - Myth
Les Beach House ne se réinventent pas et continuent ni plus ni moins sur la lancée de leur excellent "Teen Dream". En moins bien. Sauf sur des titres comme "Myth"...
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

O - à terre !

En voyant la liste des catégories pour les prochaines Victoires de la musique, je me suis dit tout de suite qu'il en manquait au moins une. Quid de la pop française ? Alors que celle-ci s'est rarement portée aussi bien ? Mais ce n'est plus à prouver que ces cérémonies restent au final très consensuelles, se contentant de valider les goûts de l'époque sans voir plus loin, et rechercher l'intemporel. Pourquoi passer ainsi sous silence la bonne santé de la pop d'ici en ignorant si ouvertement le talent de Chevalrex, Thousand, Barbara Carlotti ou Olivier Marguerit alias O ? Ce dernier est d'ailleurs peut-être le lien entre tous, car bien souvent caché derrière tous les derniers disques de pop français qui comptent. Il a aussi officié au sein des indispensables Syd Matters dont on attend toujours une suite au chef d'oeuvre "Brotherocean".  O revient donc avec un deuxième album, encore plus réussi que le premier - le déjà remarqué et remarquable &q…

Snapped Ankles - Stunning Luxury

Les anglais de Snapped Ankles sont de retour avec toujours leur discours sur le retour à l'état de nature, d'où leur étrange déguisement de monstres plantes, en référence au dessin animé Jayce et les conquérants de la lumière ? Ils seraient pourtant devenus des agents infiltrés pour empêcher des promoteurs immobiliers - d'où la nouveauté de la cravate - de détruire la nature en promettant aux futurs acquéreurs un luxe étourdissant ("Stunning Luxury"). Même lorsque le "système" semble avoir gagné - fini de jouer avec les arbres, comme sur leur premier disque "Come Play The Trees" - on peut toujours essayer de le détruire de l'intérieur. Le post punk est un mouvement qui est régulièrement associé à la critique de la société de consommation. Les Snapped Ankles ne seraient donc que les descendants d'une longue filiation.  Car le style musical ne change pas non plus, sorte de mariage entre Gang of Four, Can ou The Fall, avec une pointe de …

Rustin Man - Drift Code

On avait presque oublié son nom sur le disque, le premier et toujours seul - mais plus pour longtemps - album de Beth Gibbons en congés de Portishead. Rustin Man, alias Paul Webb, est un homme de l'ombre. Ce "Drift Code" pourrait le faire entrer pour de bon dans la lumière. Puisque, pour une fois, il apparaît seul au générique, jouant enfin le premier rôle, après avoir aussi été confiné derrière Mark Hollis au sein de Talk Talk. On savait le monsieur talentueux, musicalement parlant, ce disque, avec ces somptueux arrangements, n'en est donc qu'une confirmation. Mais on ne savait pas qu'il avait une si belle voix. Le style se rapproche d'un Robert Wyatt ou du Bowie de "Blackstar". L'album, préparé minutieusement depuis plusieurs années, a été enregistré dans une grange, à l'écart de toute civilisation. Webb, entouré de sa femme et de ses filles, a pris son temps, retapant le lieu en même temps qu'il peaufinait sa musique.  Nous voici…