3 avril 2014

Timber Timbre - Hot Dreams

Je crois que c'est la première fois que j'écoute vraiment Timber Timbre, alias le songwriter canadien Taylor Kirk. Il n'est jamais trop tard car, à l'écoute de ce nouvel album "Hot Dreams", je me rends compte que j'ai eu tort. Le groupe constitue une sorte d'équivalent outre-Atlantique des Tindersticks, l'inspiration country et jazz en plus ou des Lambchop en plus sensuels. On se croirait dans un de ces dancings des tréfonds de l'Amérique. "I wanna dance with a black woman" ou "I want to wake from hot dreams of you" nous disent-ils sur le superbe et langoureux slow qui donne son titre à l'album. On se croirait dans un film de David Lynch aussi. A la frontière entre fantasme et réalité.
Cette musique prend son temps, imprègne lentement l'esprit avant de s'attaquer au corps. Tout doucement. Sans forcer. Kirk est très bien entouré. On retrouve notamment l'excellent Colin Stetson au saxophone, mais tous les musiciens sont au diapason de cette exigence de dépouillement sonore. Bref, "Hot Dreams", c'est une musique sans âge, cinématographique, qui, avec peu d'effets, procure bien du plaisir.

Clip de "Hot Dreams" :

Clip de "Beat The Drum Slowly" :

3 commentaires:

  1. Bon! Tu me l'enlèves de la bouche! Alors je me rabattrai sur un live si je trouve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique, ce disque, assurément un des meilleurs depuis le début de l'année.

      Supprimer
  2. ah ah moi aussi tu me le prends de la plume. C'est la prochaine publication de notre blog.
    Un putain d'album, pour un groupe que je ne connaissais pas avant. j'ai survolé ce qu'ils ont fait par le passé, mais cet album me parait le meilleur, car plus simple et plus vrai. Un vrai régal, une balade dans le far west, et un petit côté désuet qui me plait bien. Je ne m'en lasse pas une seconde, suspendu à cet espace temps qui lévite.
    En tous cas je vais faire pression sur Alexandre pour le mettre album du mois sur notre sélection d'avril car il le mérite largement. Un grand album pour 2014.

    RépondreSupprimer