Accéder au contenu principal

Jacques Higelin - Beau Repaire

Bah merde, comme pour confirmer l'excellente santé de la scène française, le nouveau Higelin est magnifique !!! Complètement à côté de la plaque, complètement en dehors du temps et donc rigoureusement indispensable. Cela fait un drôle d'effet de tomber ainsi en pâmoison à l'écoute d'un artiste dont la douce folie m'avait jusque là plutôt laissé de marbre. Avec ce bien nommé "Beau Repaire", le chanteur revient à la forme et l'état d'esprit qu'il détenait il y a plus de trente ans avec "Champagne", ressuscitant un univers joyeux, déluré, brinquebalant qui n'appartient qu'à lui. Peu importe le monde autour, le temps qui passe, Higelin reste Higelin. Un sacré personnage, haut en couleur, qui n'a jamais été à la mode et qui ne sera de fait jamais démodé. Il continue de rire quand tout le monde pleure, mais pas de ce petit sourire cynique, cher à notre époque, non d'un grand éclat de rire qui pourrait paraître forcé parfois; la bonne humeur (mention spéciale à "La Joie de Vivre" en écho au célèbre "Tombé du ciel") comme instinct de vie, de celui qui veut continuer de profiter de tout, jusqu'au bout, peu importe les obstacles, les drames qui l'entourent. 
Ce nouveau disque de Higelin est un joli refuge, qu'on viendra visiter quand le réel nous lassera ou nous fera simplement honte. C'est-à-dire malheureusement, plus souvent qu'à notre tour. Magnifique, je vous dis.

Clip de "Seul" :

Album en écoute intégrale sur Deezer.

Commentaires

  1. C'est mou... bobo a fond entourage bebete fringue, pochette retouchée il est ou le révolté ? et qu'on me parle pas d'age Stéphane Hessel était révolté jusqu'au bout . Un disque commercial pour les moutons qui se bougent pas le cul et comme ils sont nombreux ca ne peu que marcher

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec la pochette ratée. Pour le reste... Higelin n'a jamais été bobo. Il chante depuis plus de quarante ans. Je pense qu'il s'en fout profondément d'être à la mode ou non. Le mélange de la chanson et de la politique ne m'intéresse pas. De là, à traiter les gens de moutons, je ne vois pas le rapport. Quant à Stéphane Hessel, il a quand même appelé à voter François Hollande, on a fait mieux comme "révolté"...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai bien cherche mais j'ai pas trouve la moindre chanson de Stephane Hessel sur l'internet (ou ailleurs). Peut-etre elles n'existent qu'en 78 tours, vu son age. Mais de l'appelle "revolte" cet homme nomme "ambassadeur a vie", alors, la...

    J'aime bien Hessel, mais je ne vois pas le rapport entre le disque de Higelin et lui. Higelin aussi, je l'aime bien (je l'ai meme rencontre il y a 40 ans: il etait super-sympa et nous a invite a faire un boeuf avec lui et ses musiciens). Moi, je suis tres content qu'il sorte un disque. Je l'avais precommande mais je l'ai pas recu jusqu'a maintenant.

    Salut de l'Angleterre (d'ou les fautes de francais...)

    RépondreSupprimer
  4. Ha ouais pas Bobo, il a décoré une chambre dans un hotel de luxe, ses proches dépensent des sommes folles dans des thalassos et des sacs hors de prix, demande une bouteille a 400 francs pour en boire un verre...etc... lui crache pas sur le pognon et ne dort pas des dortoirs d'ou une vraie contradiction aujourd'hui avec le higelin d'hier, qu'il reste bon et généreux sur certains trucs et qu'il reste un grand artiste ok mais depuis 30 ans ,je l'ai rencontré et vu en concert je ne sais combien de fois et j'ai vu des choses inadmissibles avec ses collègues, des technicos, du public alors oui je trouve ce disque mou et la veste Kenzo c'est pas Bobo ???? moi aussi ca me fait chier de voir un mec brillant se gacher et se faire manipuler....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne juge pas l'homme ici. J'essayais juste de donner mon avis sur son dernier disque, mon ressenti à son écoute. Après, je ne connais pas sa vie personnelle, sa façon de vivre et d'être et pour tout dire, je m'en fous un peu. Seule la musique m'importe.

      Supprimer
    2. Bien repondu; si on devait n'ecouter que de la musique jouee par de bon samaritains, des gentils et des bien pensants, il nous resterait bien peu de choix...Par contre Vincent, la il faut se reprendre...Higelin, voyons...ca me rapelle le lycee et une fille avec qui j'aurais du etre plus gentil, elle ne jurait que par ce zigoto qui promettait du champagne pour tous. J'en ai encore des frissons d'effroi...Heureuresement, le Jacquot; personne le connait ici, j'aurais pas a l'ecouter...En tout cas, c'est bien ce que tu fais...Fais nous echos de trucs francais; j'ai du mal ici a trouver de bonnes choses. A part les prods de Born Bad, rien ne transpirent jusqu'ici...Gwen/Melody Supreme.

      Supprimer
    3. M'en fous, je l'aime ce nouveau Higelin et tant pis si tout cela n'est pas très rock'n'roll, c'est toujours bien mieux que sa fille, Izia... Même si je te l'accorde, cela n'a rien de neuf. Pour les prods de Born Bad, il y a une "grosse" sortie cette semaine : La Femme. Mais je suis assez sceptique quant au succès de la chose de l'autre côté de l'Atlantique...

      Supprimer
  5. Hessel était un exemple d'indignation, comme Siné, comme Bedos, en comparaison avec un age certain ou une simplicité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais pas de classement des personnages respectables. J'en suis bien incapable...

      Supprimer
  6. je l'aime beaucoup Higelin depuis 20 ans mais y'a du vrai, j'ai été décue par plusieurs concerts ou il n'avait pas envie de jouer et les gens étaient dans l'ensemble assez décus, je l'ai rencontrée quatre fois dont deux ou on a étaient mal recus et deux autres bien, je pense qu'il est caractériel comme dirait mon cheri. Charlotte

    RépondreSupprimer
  7. Je m’immisce un peu dans le dialogue de sourd...

    Possible qu'il soit caractériel, comme beaucoup d'autre si l'on va par la! Et comme nous en sommes à faire un classement de révoltés, quand je lis les éditos d'un vieux Siné raciste, ça me fout les boules bien plus qu'un artiste rock qui décore une chambre d’hôtel...

    RépondreSupprimer
  8. Oh que oui !! çà fait plaisir de retrouver Jacques Higelin en grande forme avec ce nouvel album dans la lignée des superbes "Alertez les bébés" et autre "Champagne pour tout le monde" . Vous avez raison , Jacques Higelin n'a jamais été à la mode et ne sera donc jamais démodé , un Artiste bénéfique qui n'est point résigné par notre monde mais qui se bat en musique pour nous le faire aimer malgré tout .

    RépondreSupprimer
  9. Je suis tombé dessus par hasard, je n'écoutais plus higelin depuis BBH 75, enfin soyons honnête depuis alertez les BBs, je suis content pour lui, que de temps gâché, c'est dommage, le temps s'en est allé, il est trop tard.
    Un bon album tout mou,sans doute le dernier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quoi cette manie de critiquer le nouvel album de Higelin en disant qu'il est "mou"... Comme si l'énervement était forcément un gage de qualité.

      Supprimer
  10. Oui c'est mou, bien orchestré, bien léché, consensuel.

    Higelin était une bête de scène, oh mona lisa klaxon, demain là bas comme ici, asphyxie.

    On aimait ces endroits glauques où "un groupe de ringards massacre un rock de banlieue"...avec Brigitte, toujours au fond des cafés...

    La poésie s'écrit avec des lettres de sang...

    "J' ai 26 ans mais seulement quatre d'utiles, je ne comprends rien à rien, j'ai peur des papillons, mon père est mort à la guerre..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais Higelin a 72 ans maintenant et ça n'aurait pas grand sens s'il écrivait toujours la même chose qu'à 20 ou 30. Pour ma part, le "rock français" ne m'a que très rarement touché donc je préfère ses albums plus "léchés et consensuels".

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Philippe Cohen Solal & Mike Lindsay - Outsider

Henry Darger était ce qu'on appelle un artiste "outsider". Il a oeuvré toute sa vie dans l'ombre. Ses travaux n'ont été découverts qu'à sa mort, en 1973. C'est avant tout " Vivian girls ", un récit épique de plus de 15 000 pages racontant une histoire de princesses, d'esclavage, de guerres, peuplée de tout un tas de personnages imaginaires, tantôt morbides, tantôt enfantins. Elle est accompagné d'aquarelles, collages, dessins en tous genres et inspirée par l'univers des comics. Depuis sa mort, son oeuvre fait l'objet d'un culte grandissant. On l'a retrouvée exposée dans de nombreux musées d'art moderne, à Chicago, sa ville natale, New-York ou Paris. Cette fois-ci, c'est le compositeur français Philippe Cohen Solal, fondateur de Gotan Project, touché par cet artiste maudit, qui a décidé de faire un album complet autour de son univers.  Il a pour cela fait appel à quelques amis : Mike Lindsay, leader des folkeux an

Et toi, t'as écouté quoi en 2020 ?

Nous y voici donc, le calendrier des sorties de l'année 2020 avec les disques chroniqués ici-même. 50 disques pour une année 2020 qui, si elle n'a pas été franchement emballante d'un point de vue événements a réussi à tenir malgré tout le cap niveau musical avec quelques beaux disques. Je vous laisse partager en commentaires vos coups de coeur personnels si ça vous dit. Il me restera ensuite à clôturer définitivement l'année avec ma compilation millésimée et mon top 10 des albums, pris bien sûr dans cette sélection. JANVIER 8   : Electric Soft Parade - Stages 10 : Alexandra Savior - The Archer 17 : of Montreal - UR FUN 24 : Andy Shauf - The Neon Skyline        Tristen - Les identités remarquables 31 : Dan Deacon - Mystic Familiar        Superbravo - Sentinelle        Destroyer - Have We Met FEVRIER 7   : Isobel Campbell - There is no other... 14 : Octave Noire - Monolithe 21 : Spinning Coin - Hyacinth 28 : Grimm Grimm - Ginormous MARS : 6   : The Saxopho

The Avalanches - We Will Always Love You

Après la sortie du dernier disque de Gorillaz rempli à ras bord de musiques en tous genres et d'invités de marque, voici The Avalanches qui placent peut-être encore la barre au-dessus, si cela est possible. Jugez plutôt : MGMT, Johnny Marr, Vashti Bunyan, Mick Jones, Neneh Cherry, Kurt Vile, Karen O, Wayne Coyne ou Rivers Cuomo. On est donc dans la surenchère de sons, de collaborations, d'albums pleins comme un oeuf. Bienvenue dans la culture du zapping, sauf qu'ici, il y a - et c'est ça qui est assez incroyable - une vraie homogénéité malgré les styles si différents des invités. Chacun est venu se fondre dans la grande orgie pop orchestrée par le duo Australien. Contrairement au Gorillaz, on peut ici tout aimer ou presque. Si je n'étais pas forcément convaincu par les quelques singles annonciateurs, l'écoute entière de l'album m'a conquis. C'est le miracle de ce groupe : comme " Since I Left You " paru il y a déjà vingt ans, ce " We