24 août 2009

Mes indispensables : David Bowie - Hunky Dory (1971)

Mes indispensables : le retour ! Et oui, comme promis, chaque lundi, je continue le parcours de ma discothèque idéale avec cette fois-ci, le grand, l'immense David Bowie. Bon, je sais, tout ça demeure très subjectif, mais ce chanteur en plus, d'avoir sorti une palanquée de chefs d'oeuvre pendant la décennie des années 70, est associé pour moi, à pas mal de choses et d'événements personnels. "Hunky Dory" correspond sans doute à son premier grand disque. Avant il y avait bien "Space Oddity" ou "The Man Who Sold The World", mais rien qui réussisse à tenir la route la durée d'un album. Ici, il y a par contre pléthore de chansons mémorables : "Changes", "Life On Mars", "Quicksand", etc. Bowie y avoue sa passion pour le Velvet et Bob Dylan, mais tout en gardant son style bien à lui, c'est-à-dire glam, "cabaret", décadent, très dandy. La classe bien anglaise quoi ! Et c'est ce qui fera finalement sa marque de fabrique tout au long de sa carrière : une inspiration très américaine avec un style et savoir-faire très britannique. Bowie, c'est aussi bien sûr une influence considérable sur tout un pan de la musique pop actuelle de Of Montreal à Arcade Fire, en passant par LCD Soundsystem.

Mais pourquoi ce disque plutôt qu'un autre ? Tout d'abord, il y en aura d'autres, parce que c'est pour moi, un artiste incontournable, même s'il n'a pas sorti un disque digne de son rang depuis belle lurette. ("Scary Monsters" ?) Ensuite, parce qu'"Hunky Dory", c'est le Bowie pas encore totalement sûr de son talent, et pourtant on sait que tout est déjà là, ce qui en fait assurément un disque attachant. Enfin, parce que ce disque, c'est aussi un tee-shirt que j'ai arboré pendant des années ... parce que c'est ce qui nous rapprochait, ma chère et tendre et moi. Mais cela est une autre histoire ...

"Oh ! You Pretty Things" :


"Life On Mars" :


"Queen Bitch" :

1 commentaire:

  1. Perso, j'ai toujours préféré "Hunky Dory" au classique glam "Ziggy" couronné par tous.
    Et quand on découvre le Thin White Duke avec "Life on Mars et cet album, Bowie vous semble assez intouchable.
    Mon autre LP préféré est "Station to Station", seulement 6 titres mais le carrefour de toute son oeuvre.
    Un peu dur, non ? Depuis "Scary Monsters", il y a eu le protéiforme "Outside" en 95 et même "Heathen" en 2002 n'était pas si mal.
    Bon, j'suis fan, j'admets...:-)

    RépondreSupprimer