Accéder au contenu principal

Mes indispensables : David Bowie - The Rise And Fall Of Ziggy Stardust And The Spiders From Mars (1972)

Je me rappelle de notre première rencontre, de ces sourires complices échangés. Je n'étais pas vraiment sûr de moi, pas encore sûr de nous. Je savourais juste l'instant. Plus que tout autre sujet, la musique nous avait tout de suite rapprochés. David Bowie. J'avais prévu d'aller le voir sur scène, aux arènes de Nîmes, quelques jours plus tard, le jour de la fête nationale. Nous ferions expressément pour l'occasion le trajet en voiture avec un ami. Tu m'avais ouvertement envié ce soir-là, regrettant amèrement de ne pas s'être trouvés plus tôt. David Bowie, quand même. Pour moi, il y avait aussi Pulp, Suede, etc. Pour toi aussi, mais au-dessus de tout, il y avait David Bowie. Quand même. Tu avais raison. Ce fut mon premier concert avec toi, ne manquait que ta présence physique. Bowie enchaîna tous ses classiques : "Heroes" bien sûr, mais aussi "Starman" et "Ziggy Stardust" de l'album du même nom, ton préféré. Je ne me rappelle plus si le concert était bien. Je me rappelle juste qu'à quelques centaines de kilomètres de distance, nous assistions tous deux, au même moment, à un feu d'artifices. Depuis, nous sommes allés à Londres, pour notre premier voyage à deux, en pèlerinage, sur le lieu même où a été prise la photo de la pochette du mythique album "Ziggy Stardust". A deux pas de Piccadilly Circus et de l'agitation touristique, nous avons comme Bowie immortalisé ce moment, sous les yeux interloqués de passants et de gens paisiblement installés à la terrasse d'un café.
Nous avons aussi revu ensemble le chanteur à Bercy, lors de sa dernière tournée en date. Tous ses disques trônent désormais fièrement et bien en évidence sur les étagères de notre bibliothèque. Rien n'a fondamentalement changé. Il y a juste plus de choses, de souvenirs, de personnes qui me rappellent ta présence, qui me parlent de toi. S'il a été le premier, Bowie n'est maintenant plus le seul. Mais aujourd'hui encore, s'il ne devait en rester qu'un, s'il ne devait en rester qu'une... Bon anniversaire, chérie ! (et désolé de t'avoir "piqué" ta chronique :)

"Starman" :
"Ziggy Stardust" :

"Five Years" :

Commentaires

  1. Alors ça Papa, c'est une jolie surprise... Merci ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Sympa le joyeux anniversaire.

    RépondreSupprimer
  3. Une suggestion pour entendre plusieurs reprises de cet album par Danny Michel... Différent mais presque aussi bon.

    http://vrac-musique.com/files/Danny-Michel.html

    RépondreSupprimer
  4. Hey! I could have sworn I've been to this website before but after reading through some of the post I realized it's new to me.
    Anyways, I'm definitely glad I found it and I'll be
    bookmarking and checking back frequently!
    My web site > replica Pro beats headphones by dre

    RépondreSupprimer
  5. It's the best time to make some plans for the future and it is time to be happy. I have read this post and if I could I wish to suggest you few interesting things or suggestions. Maybe you could write next articles referring to this article. I wish to read more things about it!
    Feel free to surf my web site ; click through the following document

    RépondreSupprimer
  6. I think this is one of the so much significant information for me.
    And i am glad studying your article. But wanna statement on few normal things, The web site taste is ideal, the articles is in reality excellent
    : D. Just right activity, cheers
    Look at my webpage - backup client server

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Top albums 2017

Vous l'attendiez tous - si, si, ne dites pas le contraire - mon top albums 2017 ! Ce ne fut une fois de plus pas chose aisée, même aux toutes premières places, car aucun disque ne se dégageait facilement du lot. Pas de grande révélation pour moi cette année, on retrouve donc dans ce classement, des habitués. La principale déception, même si toute relative car l'album est quand même très bon, reste le retour de LCD Soundsystem. Le groupe devait normalement écraser la concurrence, il n'en fut rien. Leur musique est devenue plus réfléchie et moins dansante. Moins marquante donc pour moi. Sinon, dans ceux qui sont restés à la porte de ce top 10 et qui n'ont pas démérité, il y a Babx, Destroyer, Alex Cameron, Xiu Xiu ou Feist. Mais trève de discours, voici donc, en toute subjectivité, mes 10 disques préférés de l'année écoulée.

10. Snapped Ankles - Come Play The Trees
Les anglais de Snapped Ankles pratiquent une sorte de musique hybride, mélange de post-punk, d'élect…

Gu's Musics - Happening

Dans la série il n'est jamais trop tard pour découvrir la musique d'un "ami" Facebook, voici "Happening" de Gu's Musics. Le chanteur, de son vrai nom Gerald Chiifflot, originaire de Tours n'est pourtant pas né de la dernière pluie mais il a plutôt l'habitude de cirer le banc de touche dans la première division de la chanson-rock d'ici. Le genre de gardien de but invariablement désigné comme doublure, doublure des Bashung ou autres Dominique A, voire Rodolphe Burger avec qui la ressemblance paraît la plus évidente. Dis comme ça, on a connu pire comme situation, sauf qu'il vaut mieux, comme on dit, avoir mauvaise presse que pas de presse du tout. L'ami Gu's, pas rancunier, se dit que cela doit être à cause de ses textes, il avoue que c'est là que ça pêche principalement. Alors, il fait appel à un écrivain, un poète breton, Yan Kouton pour son précédent disque, "Aquaplanning". Malheureusement, à trop vouloir les mettr…

Montero - Performer

"Performer" est le deuxième album de Bjenny Montero, australien d'une quarantaine d'années, plus connu dans le milieu du rock indépendant pour ses talents de dessinateur que ceux de chanteur ou musicien. Il a notamment travaillé pour des artistes comme Mac Demarco - dont il a aussi fait la première partie - Ariel Pink ou Pond, soit pour les pochettes de disques soit pour des tee-shirts. Le gars avait même presque tiré un trait sur sa carrière musicale, d'une part parce qu'il avoue préférer le dessin, d'autre part parce qu'il sait qu'il ne rencontrera jamais le succès dans ce domaine. Dis comme ça, on ne peut s'empêcher d'avoir un peu d'affection pour le bonhomme, sorte de loser revendiqué, un brin fantaisiste et jemenfoutiste.
Surtout que "Performer" est un excellent disque de soft-rock, quelque part entre MGMT pour le côté mélodique et psychédélique et Ariel Pink pour le côté kitsch assumé et bricolé et l'inspiration ne…