12 octobre 2011

Future Islands - On The Water

Encore un groupe que je découvre avec pas mal de retard. "On The Water" est déjà le troisième album des américains de Future Islands. Mais depuis le jour où j'ai jeté une oreille sur le premier extrait de ce nouveau disque, le génial "Before The Bridge", il m'était impossible de ne pas en parler ici même. "On The Water" est ainsi rapidement devenu mon disque le plus attendu de la rentrée. Après plusieurs écoutes répétées et comme souvent quand l'attente est trop forte, un constat s'impose : la déception. Je ne retrouve pas dans le reste de l'album, le même mélange d'énergie, de fraîcheur et d'originalité. Il y a bien quelques titres efficaces, comme le deuxième single, le très new-orderien "Balance", mais aussi d'autres plus mollassons.
Bref, un disque au final mi-figue, mi-raisin, quelque part entre les Wild Beasts pour la voix assez maniérée et John Maus (qu'on a au passage hâte de voir avec maman fin novembre à la Maroquinerie) pour l'influence disco / new-wave empruntée aux années 80. Le groupe possède, parait-il, une solide réputation scénique, ce qui vaudra sans doute le coup d'aller vérifier lors d'une tournée européenne qu'on imagine pour le début de l'année prochaine... D'ici là, on se repassera en boucle "Before The Bridge"...

Clip de "Before The Bridge" :

Clip de "Balance" :

Album en écoute intégrale sur NPR.

4 commentaires:

  1. Déçu pour ma part par cet album. J'étais tombé sous le charme il y'a peu de la voix du chanteur avec leur (récent) précédent album, mais cet album me laisse de marbre.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, je vais essayer de rattraper mon retard en écoutant leurs précédents disques...

    RépondreSupprimer
  3. La voix du chanteur est toujours plaisante, mais l'album comme Pinkfrenetik est décevant

    RépondreSupprimer
  4. Pas vraiment déçu par l'album pour ma part, il y a moins de tubes potentiels que sur In Evening Air c'est sur (il en était bourré) mais je trouve les morceaux plus subtils... Un disque au plaisir moins immédiat mais dont on se lassera moins vite à mon avis...
    Sinon je confirme qu'en live c'était énorme :)

    RépondreSupprimer